États-Unis : les loups gris redeviennent une espèce protégée

4 441partages
Bouton whatsapp

C’est la bonne nouvelle du jour pour les amoureux des animaux. Les loups gris sont à nouveau protégés aux États-Unis.

C’est une victoire pour les défenseurs de la cause animale, outre-Atlantique !

À voir aussi

Les loups gris redeviennent une espèce protégée dans la majeure partie des États-Unis, suite à une décision d’un juge fédéral de Californie, qui a de fait rendu caduque l’une des mesures les plus controversées de l’administration Trump.

Selon le magistrat Jeffrey White, le service américain de gestion et de préservation de la faune « n’a pas pris en compte de façon adéquate les menaces qui pèsent sur les loups en dehors des populations principales dans les régions des Grands Lacs et aux hordes montagnes Rocheuses en retirant la protection à l’espèce entière ».

Ce jugement interdit donc de chasser le loup dans 44 États sur les 50 que comptent le pays.

Crédit photo : Holly Kuchera / Shutterstock

La justice américaine rétablit le statut d'espèce protégée pour le loup gris

En octobre 2020, l’ex-président Donald Trump avait en effet décidé de retirer à l’animal son statut d’espèce protégée, revenant ainsi sur une décision prise dans les années 70 alors que les loups avaient quasiment disparu des États-Unis.

Il faut savoir que cette volonté de ne plus protéger les loups gris n’était pas uniquement défendue par Donald Trump et les Républicains. La majorité de leurs adversaires politiques du Parti démocrate n’y voyaient d’ailleurs aucun inconvénient et l’administration de Joe Biden avait même continué de défendre son bien-fondé devant la justice.

Depuis janvier 2021 et l’entrée en vigueur de cette mesure, dénoncée par de nombreuses associations de protection des animaux, le nombre de loups abattus avait littéralement explosé dans certains États.

Dans le Wisconsin par exemple, au nord du pays, plus de 200 spécimens avaient ainsi été abattus en moins de trois jours à cette époque, ce qui avait contraint les autorités locales à mettre fin prématurément à la saison de chasse, selon le New York Times.

Ce rétablissement du statut d’espèce protégée constitue « une victoire cruciale pour les loups gris et pour tous ceux qui apprécient la nature », a commenté Jamie Rappaport Clark, présidente de Defenders of Wildlife, l’une des associations qui a combattu la mesure Trump en justice.

« Redonner une protection fédérale va permettre à ces animaux essentiels de recevoir le soutien nécessaire pour se rétablir et prospérer dans les années venir », a conclu cette dernière.

Pour rappel, il ne resterait que 6 000 loups aux États-Unis alors que le pays en comptait près de 250 000 environ lorsque les premiers colons européens sont arrivés.

Source : AFP
Bouton whatsapp