Pakistan : les oreilles de ce chevreau mesurent... 54 centimètres chacune, il devient une star sur le web

Bouton whatsapp

Ce chevreau originaire du Pakistan est devenu une véritable superstar sur les réseaux sociaux. La raison ? Ses oreilles mesurent… 54 centimètres ! Son propriétaire espère le faire entrer dans le livre Guinness des records.

Simba est la nouvelle coqueluche du Pakistan. En effet, le chevreau possède une caractéristique physique assez impressionnante : ses oreilles mesurent 54 centimètres chacune ! Oui, vous avez bien lu.

Crédit Photo : Asif Hassan / AFP

Le chevreau est choyé par son propriétaire

Le petit mammifère - qui est né le mois dernier - fait le bonheur de Mohammad Hasan Narejo, un éleveur originaire de Karachi, capitale économique et financière du pays. Le jeune homme affirme que les oreilles de l’animal n’ont cessé de grandir depuis sa naissance.

Sans surprise, ce dernier a contacté le livre des Guinness des records pour voir si son chevreau pouvait y faire son entrée. Le hic ? Aucune catégorie «plus longue oreille de chèvre» n’apparaît sur le site internet de l’organisation.

Crédit Photo  :Asif Hassan / AFP

Crédit Photo : Asif Hassan / AFP

Depuis sa venue au monde, Simba attire tous les regards sur lui : «À peine 10 à 12 jours après sa naissance, il apparaissait déjà dans les médias nationaux et internationaux et gagnait un concours de beauté», a confié l’éleveur à l’AFP.

Avant d’ajouter : «Après 30 jours, il est devenu si populaire que même une personnalité célèbre aurait besoin de 25 à 30 ans pour atteindre la même notoriété».

Soucieux du bien-être du quadrupède, le Pakistanais a créé un harnais pour que le chevreau puisse porter ses longues oreilles autour de son cou. Cet équipement lui permet de se déplacer correctement.

Crédit Photo : Asif Hassan / AFP

La notoriété de Simba suscite la jalousie

Selon Hasan Narejo, la notoriété de Simba pourrait susciter la jalousie chez les éleveurs concurrents. Face à cette situation, il a recours aux prières et à la tradition pour se prémunir contre leur possible rancœur :

« Nous récitons des versets du Coran et lui soufflons dessus pour éloigner le mauvais œil », a-t-il expliqué. « Conformément à une longue tradition héritée de nos aînés, nous avons attaché un fil noir autour de lui, qui est fortifié par des versets du Coran ».

Crédit Photo : Asif Hassan / AFP

Aujourd’hui, il ambitionne de promouvoir le Pakistan en tant que grand pays d’élevage de chèvres : «Le nom pakistanais de Simba doit parcourir le monde entier».

Source : AFP
Bouton whatsapp