Sans le savoir, cette Australienne se filme avec l'une des créatures les plus mortelles au monde

Bouton whatsapp

Alors qu'elle croyait être en possession d'un animal inoffensif, une baigneuse tenait dans sa main l'un des animaux les plus dangereux de la planète. Récit.

Elle doit encore en faire des cauchemars !

À voir aussi

Une Australienne, qui venait de trouver un drôle d’animal marin s’est filmée avec la curieuse créature sans savoir que cette dernière était l’une des plus dangereuses au monde.

Crédit photo : Capture d'écran @katapillah 

Le 19 février dernier, alors qu’elle se baignait, la jeune femme a en effet aperçu une pieuvre aux anneaux bleus, un céphalopode dont le venin est capable de tuer un être humain. Un détail qui a son importance mais qu’elle ignorait !

Souhaitant immortaliser ce moment, elle a ainsi réalisé une vidéo en tenant l’animal dans la main, puis l’a partagée sur le réseau social TikTok.

Sans le savoir, elle venait tout simplement de risquer sa vie !

@katapillah The dangerously beautiful sea #fyp #ocean #blueringedoctopus #immune #stillalive #nature #sealife Under the Sea (Instrumental) [From «The Little Mermaid»] - London Music Works

Sans le savoir, elle prend dans sa main l'une des créatures les plus dangereuses au monde

Ce sont ses followers qui l’ont prévenue en visionnant les images, lui indiquant qu’elle venait d’échapper au pire et qu’elle devait s’estimer chanceuse d’être encore vivante.

« Je ne savais pas avant ce que c’était », a confié la baigneuse sur son compte, ajoutant, avec ironie, qu’elle n‘était « pas prête » d’en ramasser une autre.

Vivant généralement dans les eaux tempérées du sud de l’Australie, mais également en Nouvelle-Calédonie, les pieuvres aux anneaux ont un venin mortel qui contient de la tétrodotoxine, une puissante toxine nerveuse qui provoque chez l’homme une insuffisance respiratoire, puis une paralysie pouvant conduire jusqu’à la mort.

Selon l’Australie Museum, il s’agit de « l’un des animaux les plus dangereux de la mer » et son venin sert autant pour chasser ses proies que pour se défendre de ses prédateurs.

Leurs morsures peuvent ne pas être ressenties immédiatement mais les premiers symptômes apparaissent en revanche au bout de quelques minutes, provoquant d’abord un engourdissement des lèvres et de la langue, puis des difficultés respiratoires et, enfin, une paralysie complète des muscles respiratoires.

Si son venin a déjà tué au moins trois personnes en Australie, les pieuvres aux anneaux bleus restent « des créatures très timides et non agressives qui préfèrent se cacher sous les corniches et dans les crevasses », peut-on lire ainsi sur le site de l’Australian Museum.

« En cas de rencontre avec des humains, la pieuvre se met rapidement à l'abri. Ce n'est que lorsque l'animal est ramassé qu'il est susceptible de 'mordre' et d'injecter son venin paralysant », précise le musée.

Bouton whatsapp