PHOTO : cet oiseau rare que l'on pensait disparu depuis 10 ans, a été aperçu en Colombie

Bouton whatsapp

C’est un joli et surprenant cadeau auquel a eu droit un ornithologue. L’homme chanceux a capturé en photo un Campyloptère des Santa Marta, une espèce que l’on croyait disparue depuis 10 ans.

Crédit : Yurgen Vega

À voir aussi

C’est perché sur les branches au milieu des arbres de la forêt tropicale de la montagne de la Sierra Nevada de Santa Marta que ce magnifique oiseau a été aperçu. Pourtant, cela faisait plus de dix ans que l’on pensait ce grand colibri disparu.

En 2010, deux ornithologues colombiens en avaient rencontré un dans son habitat naturel, la forêt tropicale, avant de perdre sa trace durant la décennie suivante. Ce n’est que la troisième fois que le Campyloptère des Santa Marta est documenté. Les précédentes observations de l'oiseau datent de 1946 pour la première et 2010.

Une observation rare que John C. Mittermeier, directeur à la sensibilisation aux espèces menacées à l'American Bird Conservancy a comparé à « la vision d'un fantôme », rapporte le site Gizmodo.

Le Campyloptère des Santa Marta, un oiseau en danger d’extinction

Crédit : Yurgen Vega

Yurgen Vega, l’ornithologue à l’origine de la photo du Campyloptère des Santa Marta a fait part de sa surprise lorsqu’il a aperçu l’oiseau aux plumes vertes et à la gorge bleue : « L'observation a été une surprise totale. Lorsque j'ai vu le colibri pour la première fois, j'ai immédiatement pensé au Campyloptère des Santa Marta. Je n'arrivais pas à croire qu'il attendait là que je sorte mon appareil photo et que je commence à prendre des photos. J'étais presque convaincu qu'il s'agissait bien de cette espèce, mais comme je me sentais si ému, j'ai préféré être prudent ; il aurait pu s'agir du Campyloptère lazulite, qui est souvent confondu avec le Campyloptère des Santa Marta. Mais une fois que nous avons examiné les photos, nous avons su que c'était bien lui ».

D’après le site, le colibri était en train de faire une parade nuptiale au moment où des organisations de conservations comme Selva, ProCAT Colombia et World Parrot Trust étaient sur place pour recenser les oiseaux de la région de la Sierra Nevada.

Même si cette découverte est une bonne nouvelle, l’UICN rappelle que le Campyloptère des Santa Marta, de par sa rareté, est classé comme « espèce en danger critique d’extinction » sur leur liste rouge.

Les scientifiques souhaitent mettre en place des programmes de soutien pour la conservation du grand colibri.

Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter