Un couple pense faire une bonne action en recueillant un chat errant et fait une découverte surprenante

Bouton whatsapp

En août dernier, un couple a cru faire une bonne action en recueillant un chat errant. Le hic ? Le félin était en réalité un chat forestier, un animal sauvage qui évolue dans les forêts et les prairies.

Les faits se sont déroulés en août dernier, à Provins (Seine-et-Marne). Alors qu’il circulait à bord de sa voiture, un couple a percuté un chat près d’une forêt, rapporte France 3 Bourgogne Franche-Comté.

Face à cette situation, les deux individus ont décidé de recueillir le félin blessé chez eux : «Comme ils avaient déjà deux chats, ils connaissaient un vétérinaire. Ils ont récupéré le chat accidenté qui était en mauvais état», explique Dominique Crickboom, directeur du CSOS 89, un centre de sauvetage d’animaux sauvages, au site d’information.

Le quadrupède, qui souffrait d’une fracture du fémur, a été examiné avant d’être rendu à ses nouveaux propriétaires. À noter que le vétérinaire a assuré au couple que l’animal était un «chat de gouttière».

À la maison, le quadrupède a commencé à adopter un comportement agressif : il a attaqué les deux chats domestiques de la maisonnée avant de s’en prendre au couple. Inquiets, les deux Provinois n’ont pas eu d’autre choix que d’enfermer la petite terreur dans un poulailler vide.

«Puis, ils se sont rapidement rendu compte qu’ils ne pouvaient plus rentrer dans le poulailler ! Le chat devenait fou», raconte le spécialiste. C’est dans ce contexte que le couple a pris la décision de contacter le CSOS 89, basé à Fontaine-la-Gaillarde (Yonne), après un mois de cohabitation difficile.

La boule de poils était en réalité un chat sauvage

Le centre de sauvetage d’animaux a rapidement constaté que le chat était en réalité un chat forestier (aussi connu sous le nom de chat sylvestre), un animal sauvage qui ressemble au chat domestique.

«Un chat forestier, c’est très mignon, mais quand ça se sent pris au piège, ça attaque (…) Forcément, on ne le manipule pas comme un chat domestique», précise le directeur de l’établissement. Avant d’ajouter : «C'est un animal sauvage, c'est dans sa nature de se cacher tout le temps».

Crédit Photo : iStock

Le félin, une petite femelle d’environ 6 à 8 mois, a été relâché dans la nature la semaine dernière. Vous l'ignorez peut-être, mais le chat forestier évolue dans les forêts et prairies du quart nord-est de la France et dans les Pyrénées, explique l’Office français de la biodiversité (OFB).

Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter

Au sujet de l'auteur : Jenna Barabinot

Depuis 1 an et demi, je m’efforce de produire des articles de qualité tout en gardant ma touche d’humour. Mon domaine de prédilection ? Les histoires d’animaux qui se terminent en happy end. Je suis d’ailleurs incollable sur les races des chiens. Les sujets de société me passionnent et me permettent de perfectionner ma plume. J’affectionne aussi la rubrique « entertainment » car elle m’offre une parenthèse pailletée.