« Qu'est-ce que vous faites chier » : un tableau de Monet vandalisé par des militantes écologistes, les visiteurs agacés

Bouton whatsapp

Après Paris et La Joconde, c’est au tour de Lyon et de Monet de subir les assauts de soupe de militants écologistes. Le musée des Beaux-Arts a décidé de déposer plainte.

C’est une scène à laquelle nous sommes désormais habitués. Samedi 10 février, aux alentours de 15 heures 30, deux militantes écologistes du collectif Riposte Alimentaire ont aspergé de soupe le tableau « Le Printemps » de Claude Monet, exposé au musée des Beaux-Arts de Lyon.

La scène a été filmée puis publiée sur les réseaux sociaux. Dans la vidéo partagée, on peut entendre les complaintes de visiteurs présents : « Oh p*t*** de m****. Qu’est-ce que vous faites ch*** », lance l’un d’entre eux lorsque les deux jeunes militantes aspergent le tableau datant de 1872 de soupe.

« Ce printemps sera le seul qui nous restera si nous ne réagissons pas. Que vont peindre nos futurs artistes ? », demandent Ilona et Sophie, debouts devant le tableau, vêtues d’un t-shirt blanc sur lequel est inscrit « Riposte Alimentaire ».

Leur action a été relayée sur le compte X (ex-Twitter) du collectif avec ce message : « L’art est le plus bel hommage à la vie. Nous l’aimons Mais nos futurs artistes n’auront plus rien à peindre sur une planète brûlée. Ils et elles ne rêveront plus, dans un monde aux multiples conflits. Nous avons encore le choix. Nous devons nous réveiller et résister ».

Le musée de Lyon porte plainte pour « acte de vandalisme »

« Le musée va déposer plainte pour acte de vandalisme », dévoilent les responsables dans un communiqué. Ils précisent par ailleurs que le tableau de Monet était protégé par une vitre. Malgré tout, un « constat d’état du tableau sera réalisé et suivi d’une restauration », préviennent-ils encore.

Peu de temps après, le maire écologiste de Lyon, Grégory Doucet, s’est exprimé sur le réseau social d’Elon Musk pour apporter son soutien au musée sans toutefois condamner l’acte des militantes : « Je regrette l’action menée ce jour au Musée des Beaux-Arts de Lyon contre une toile de Monet. Tout mon soutien aux équipes, contraintes de fermer une partie du musée. Mais face à l’urgence climatique, l’angoisse est légitime. Nous y répondons par une action résolue ».

En janvier dernier, c’est La Joconde qui était une nouvelle fois visée par le même collectif.


Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter

Au sujet de l'auteur : Camille V.

Pour Demotivateur, Camille met à profit ses compétences dans la rédaction web pour parler de sujets qui lui tiennent à cœur comme la cause animale, l’écologie ou encore l’art. Mais c’est surtout le divertissement et notamment le cinéma et les séries télé qui l’attirent. Chaque jour, Camille espère faire partager sa passion au plus grand nombre avec des articles riches et variés qui pourront plaire au lecteur.