380 cétacés retrouvés échoués dans une baie de Tasmanie sont morts

1 389partages

Depuis lundi, des centaines de « dauphins-pilotes » sont coincés dans une baie reculée de Tasmanie,située dans le sud de l’Australie. Ce mercredi, les sauveteurs ont annoncé la mort de plus de 300 globicéphales en dépit des efforts mis en oeuvre pour les sauver.

Crédit Photo : BRODIE WEEDING / AFP

« Nous avons un chiffre plus précis et nous pouvons confirmer que 380 cétacés sont morts », a déclaré Nic Deka, directeur des Parcs naturels de Tasmanie. Avant d’ajouter que « 30 sont toujours en vie et que 50 ont déjà été sauvés ».

Crédit Photo : BILAL RASHID /  REUTERS

Mercredi, 200 autres globicéphales ont été retrouvés morts un peu plus loin dans Macquarie Harbour. Au total, 470 mammifères marins se sont retrouvés échoués dans cette vaste baie située à l'Ouest de l'Australie.

Opération de sauvetage

Mardi, les secouristes, dont des spécialistes de la protection de l'environnement et des employés de fermes aquacoles voisines, ont tenté de sauver les cétacés , pour la plupart échoués sur un banc de sable uniquement accessibles par bateau.

« Un bateau est arrivé sur place il y a peu, ils ont évalué l’importance du plus petit groupe découvert mercredi et tous les mammifères sont morts. Ils sont actuellement en train d’évaluer le plus grand groupe », a indiqué Nic Deka.

Crédit Photo : Handout / TASMANIA POLICE / AFP

Grâce à leurs efforts, l’équipe de sauvetage a pu secourir environ 50 dauphins. Pour ce faire, les bénévoles ont attaché des câbles aux bateaux pour tracter les globicéphales jusqu'au large :

« C'est très épuisant physiquement mais aussi sur le plan émotionnel », a confié le directeur des Parcs naturels de Tasmanie.

Selon ses dires, « la bonne nouvelle est que la majorité des cétacés sauvés sont toujours dans les eaux profondes et en train de nager. Ils n’ont pas échoué. Nous avons donc plus de succès que d’échec ».

Désormais, les sauveteurs tentent par tous les moyens de maintenir en vie les survivants. Pour le moment, les causes exactes de ces échouages massifs de cétacés sont inconnues.

Source : AFP
Plus d'articles