8 idées fausses que l'on se fait sur la grossesse avant d'être enceinte

Vous êtes enceinte et lisez toutes sortes d’idées reçues sur ce qu’il faut faire et ne pas faire pendant la grossesse ? Vos amies, vos collègues et votre entourage en général, pas toujours très bien informés, vous dressent un portrait pas très rassurant de ce qui vous attend lors des 9 prochains mois ? À travers cet article, nous allons rétablir la vérité concernant plusieurs points importants liés à l’arrivée d’un bébé.

Crédit : Camylla Battani

À voir aussi

Avec Internet, il n’est pas difficile de trouver des dizaines d’articles et de conseils sur comment agir pendant une grossesse. Mais il n’est pas toujours évident de démêler le vrai du faux et ainsi de savoir lesquels il faut suivre pour protéger au mieux son fœtus.

Heureusement, il est quand même possible de vérifier certaines informations grâce à des avis médicaux et des sites web réputés comme étant de véritables références.

Entre spéculations, préjugés et vrais bons conseils, vous trouverez ci-dessous les idées reçues auxquelles il ne faut pas se fier.

Voici 8 idées fausses que l'on se fait sur la grossesse avant d'être enceinte :

Un petit verre de temps en temps ne fait pas de mal

Certaines pourraient être amenées à se dire, à l’occasion d’une soirée entre amis, d’un dîner au restaurant ou d’une fête d’anniversaire, qu’un petit verre d’alcool de temps en temps ne fait pas de mal, même enceinte. Il faut dire qu’à la longue, ce n’est pas toujours facile de résister à la tentation d’une petite coupe de champagne pour fêter la bonne nouvelle.

Pourtant, il est absolument nécessaire de garder à l’esprit que personne ne sait réellement où se situe le seuil de dangerosité concernant l’absorption d’alcool de la maman pour le bébé.

Afin de prendre toutes les précautions, il est donc fortement recommandé d’appliquer le principe de la tolérance zéro et de ne pas consommer une seule goutte d’alcool pendant toute la grossesse.

Cependant, inutile de dramatiser si on a bu quelques verres avant de savoir qu’on était enceinte, il faut simplement ne plus le reproduire.

C’est très rare d’attraper la toxoplasmose

La toxoplasmose est une maladie due à une infection par un parasite : Toxoplasma gondii. Non contagieuse, elle reste le plus souvent bénigne et asymptomatique. Mais, elle peut causer des complications parfois graves chez le fœtus dans le cas où la femme enceinte n’a pas déjà été au contact du parasite avant sa grossesse.

Vous ne savez pas si vous êtes immunisée contre la toxoplamsose ? Une simple prise de sang dans un laboratoire médical permet de connaître la réponse. Et si ce n’est pas le cas, il n’est absolument pas rare de l’attraper.

Les chances sont même très importantes au contact de la litière ou de la terre souillée par des matières fécales (bac à sable, jardin), mais également quand on touche à des légumes crus.

Pour éviter d’en arriver là, il est idéal de déléguer la corvée de la litière, de nettoyer au maximum les aliments du potager avant de les consommer et de très bien faire cuire la viande avant de la manger.

Il ne faut pas prendre l’avion après trois mois

Généralement, es compagnies aériennes refusent d'embarquer les femmes enceintes après le septième mois de grossesse, ce qui laisse quand même largement le temps de profiter des voyages. Ceci étant dit, il faut tout de même se rappeler que les femmes enceintes ont statistiquement plus de phlébites que les autres, surtout après 3 à 4 heures de vol.

Par conséquent, si vous devez vraiment prendre un avion, il est important de consulter un médecin pour s’assurer que votre état de santé le permet et qu’il n’y a aucune contre-indication qui pourrait mettre en danger votre bébé.

De plus, il pourra vous prescrire une petite dose d'aspirine ou vous conseiller le port d’un collant de contention.

Évidemment, le mieux reste encore d’opter pour le train dans le cas où c’est possible. La voiture est aussi recommandée (sauf risque de naissance prématurée) tant que c’est pour moins de 300 kilomètres par jour et qu’elle s’arrête toutes les heures pour que la femme enceinte puisse s’étirer et se dégourdir les jambes.

L’amniocentèse est un examen particulièrement dangereux

L’amniocentèse consiste à prélever une petite quantité de liquide amniotique dans lequel baigne le fœtus pendant la grossesse. Le liquide amniotique est ponctionné à l’aide d’une longue et fine aiguille guidée par échographie.

Le principal objectif de ce procédé est de dépister d’éventuelles malformations chromosomiques, comme la trisomie 21 qui sans doute l’une des plus connues et des plus redoutées. Mais on entend souvent dire ici et là que cet examen présente un risque important pour le fœtus, notamment en ce qui concerne l’augmentation de la possibilité de faire une fausse couche.

En réalité, le danger peut être extrêmement limité dans le cas où l’amniocentèse est réalisée dans les meilleures conditions en affichant seulement 0,2 à 0,5% de risque. Avant de prendre part à cet examen, l’idéal est de se rendre chez son médecin pour qu’il vous conseille selon votre profil (âge, antécédents…) et les résultats des tests (épaisseur de la nuque à l’échographie, marqueurs sériques).

Mieux vaut continuer à fumer qu’être très stressée

Vu l’état de nerfs et parfois de grand stress dans lequel se retrouvent en général les gens qui essaient d’arrêter de fumer, certaines pourraient se demander s’il n’est peut-être pas mieux de continuer à fumer quelques cigarettes de temps en temps. Mais la réponse est clairement non.

En effet, plusieurs études scientifiques ont permis de constater que les bébés dont les mères fument sont plus petits que la moyenne ce qui est un indicateur important de leur développement. Autre élément non négligeable : le tabac peut aussi être l’une des principales causes de la mort subite du nourrisson.

L’idéal est donc de profiter de la motivation autour de la santé de votre futur enfant pour stopper la cigarette, mais ne culpabiliser pour autant si on n’y parvient pas tout de suite. En revanche, il est absolument nécessaire d’arrêter le tabac avant le troisième trimestre de grossesse. Évidemment, il ne faut pas hésiter à se faire aider par un tabacologue ou des substituts nicotiniques.

Les obsessions alimentaires sont des signes de l’organisme du bébé

Celles qui ont été déjà été enceintes pourront sans doute le confirmer, il arrive fréquemment que les futures mamans aient des envies précises et très marquées en matière d’aliment. Les plus souvent cités sont le chocolat, le lait ou encore les fraises.

Selon certaines rumeurs lancées sur Internet, ces obsessions seraient des messages envoyés par le fœtus pour réclamer sa ration de fer, de magnésium, de vitamine ou de calcium pour éviter les carences, mais cela n’a jamais été prouvé par la recherche médicale.

En effet, aujourd’hui, on ne peut pas affirmer avec certitude qu’une forte envie de lait chez une femme enceinte soit liée à un manque de calcium chez le bébé.

Pendant longtemps, une autre croyance selon laquelle une obsession contrariée allait se voir sur le bébé avec la fameuse tache de naissance, a également donné beaucoup de sueurs froides aux femmes enceintes, mais ce n’est qu’un pur mythe.

La marche est le seul sport autorisé

Vous êtes sportives et appréhendez de devoir arrêter toute activité physique pendant les neuf mois de votre grossesse ? Ne vous inquiétez pas ! Et pour cause, si tous les sports qui exposent aux coups et chutes (équitation, escalade, boxe, judo, step, sports collectifs, etc..) sont logiquement très déconseillés pour une femme enceinte, de nombreuses autres disciplines peuvent être pratiquées en toute tranquillité, sans qu’il n’y ait aucun danger pour le bébé.

Les joggeuses pourront par exemple continuer à courir normalement mais seulement si elles sont capables de parler en courant. Il s’agit d’un test à effectuer pour ne pas pousser trop le cops dans ses retranchements.

Pour ne pas perdre le rythme et entretenir sa silhouette, certains sports comme la natation, le yoga, la gym douce ou encore l’aquagym sont même conseillés par les professionnels de santé. Bref, vous pouvez continuer à vous dépenser malgré le fait d’être enceinte. Gardez simplement en tête qu’il est primordial de limite ses efforts pendant le premier trimestre et en fin de grossesse, quand le ventre est très gros.

On peut deviner le sexe du bébé à la forme du ventre

La forme de l'abdomen n'a rien à voir avec le sexe du bébé. Cela est dû au fait que votre cambrure pousse l'utérus vers l'avant, à l'élasticité de la peau ou à la forme du bassin. Pour éviter de distendre la paroi abdominale, corrigez cette statique en inclinant votre bassin vers l'avant et en vous tenant le plus droit possible, un peu comme si vous essayiez de rentrer le ventre.

On entend souvent dire que si le ventre est pointu, c’est un garçon, que si la femme porte son bébé bas, il s’agit d’une fille ou encore qu’un ventre arrondi est synonyme de fille. Mais en réalité, ces affirmations n’ont absolument aucun fondement scientifique.

La manière la pus répandue pour connaître avec certitude le sexe de votre enfant est l’échographie. Il faudra donc patienter jusqu’à ce moment pour savoir ce qu’il en est et cela ne sert donc à rien de faire des pronostics avec pour unique critère l’aspect visuel du ventre de maman.