Dans l'Essonne, ce professeur des écoles, entièrement tatoué, est menacé de ne plus pouvoir enseigner

8 018partages

Dans l'Essonne, un jeune professeur des écoles est menacé de ne plus pouvoir enseigner aux classes de maternelle par l’inspection académique en raison de son physique.

Sylvain, le professeur tatoué. Crédit : François Capdeville

« Le fond de ses yeux tatoués, ça m’a d’abord fait peur. Mais mes parents m’ont plutôt encouragé à ne plus avoir peur, et maintenant je n’ai plus peur, c’est même presque mon maître préféré ». Voici ce que raconte une jeune élève au micro de BFMTV, qui rapporte cette information.

Ancienne élève de ce professeur pas comme les autres, la fillette admet avoir eu peur lors de la première rencontre avec son ancien maître d’école. Non pas parce qu’il est autoritaire, mais parce que son physique est loin des carcans répandus dans l’enseignement scolaire.

Sylvain, surnommé “Freaky Hoody”, 35 ans est tatoué sur tout le corps. Des pieds jusqu’à la tête. Son visage et son crâne sont aussi ornés de tatouages floraux. Et comme l’a indiqué cette ancienne élève, ses yeux aussi. De prime abord, ce physique tatoué est surprenant. Des parents d’élèves s’en sont plaints. Aujourd’hui, Sylvain risque perdre son emploi dans l’enseignement publique.

« Mon inspection ne veut plus que j’aille en maternelle pour éviter de recevoir des lettres de plaintes, raconte-il sur la chaîne BFM. [Les membres de l’Education Nationale] veulent être tranquilles, et éviter que les parents puissent se plaindre de mon apparence », pense Sylvain.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sylvain (@freakyhoody) le

Freaky Hoody, l'homme le plus tatoué de France

« Mon apparence n’est pas un obstacle au quotidien, parce que je pense être un bon professeur et faire de mon mieux dans mon travail et progresser d’année en année », confie le professeur. Cependant, tous ne voient pas cela du même oeil. Si certains sont surpris d’apprendre que le jeune homme tatoué est professeur dans l’école de leur enfant, d’autres sont catégoriques : Sylvain n’a pas sa place de maître d’école auprès des jeunes enfants.

« [Mon apparence] pose problème à certaines personnes, mais c’est très peu, c’est un parent sur 1000, et ce sont des parents d’enfants que je n’ai pas en classe », précise-il. Tandis que les parents de ses propres élèves n’ont pas de problème avec son apparence physique comme il le raconte : « Avec les parents des enfants que j’ai en classe, tout se passe bien ».

Professeur de presque tous niveaux, de la maternelle au collège depuis une dizaine d’années, Sylvain a aussi enseigné en Angleterre, pourtant plus stricte au niveau vestimentaire de leurs élèves. Néanmoins, le sujet divise. Sur les réseaux sociaux, les internautes ne sont pas convaincus, certains trouvant son apparence inadmissible quand d’autres interrogent son sérieux et le ressenti des enfants en classe.

Cantonné depuis aux classes élémentaires, Sylvain espère pouvoir exercer de nouveau en maternelle.

<:center>
Source : BFMTV
Plus d'articles