Sur les formulaires scolaires, les mots « père » et « mère » remplacés par « parent 1 » et « parent 2 »

Par
12 423
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Ce mardi 12 février, l’Assemblée Nationale a adopté en première lecture un amendement reconnaissant l’homoparentalité dans le cadre du projet de loi « Ecole de la confiance ».

En pleine concertation, le projet de loi «Ecole de la confiance», porté par Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education, continue de dessiner ses traits à l’Assemblée Nationale. Hier, on apprenait notamment que les drapeaux français et européens seront obligatoirement présents dans toutes les salles de classe, de la maternelle au lycée.

Aujourd’hui, on apprend que l’Assemblée Nationale a adopté ce mardi 12 février, en première lecture, un amendement consacrant l’homoparentalité. En effet, les formulaires scolaires devront désormais porter les mentions « parent 1 » et « parent 2 » à la place des termes « père » et « mère ».

Valérie Petit, députée LREM à l’origine de cet amendement, a expliqué que l’objectif était d’ancrer « dans la législation la diversité familiale des enfants », à l’heure où le mariage pour tous a été légalisé et que l’existence de familles homoparentales est une réalité indéniable.

À l’école, les mots « père » et « mère » seront remplacés par le terme « parent » sur les formulaires scolaires. Crédit image : Shutterstock / Olga Gorevan

« On a des familles qui se retrouvent face à des cases figées dans des modèles sociaux et familiaux un peu dépassés. Aujourd’hui, personne ne devrait se sentir exclu par des schémas de pensée un peu arriérés. Pour nous, cet article est une mesure d’égalité sociale » a notamment défendu Jennifer de Temmerman, autre députée LREM, lors du débat dans l’hémicycle.

À l’initiative du projet de loi, Jean-Michel Blanquer et sa rapporteure, Anne- Christine Lang, ont cependant donne un avis défavorable à cet amendement, estimant que ce changement ne devait pas relever du domaine législatif.

Pourtant, l’évolution de la société tend à reconnaître l’homoparentalité comme une réalité qu’il faut prendre en considération. L’année dernière, la ville de Paris décidait d’instaurer une mesure similaire pour tous les formulaires de demandes d’actes d’état civil, ce qui constituait une première en France.

Une île écossaise cherche un berger pour s'occuper d'un troupeau de moutons rares
Education école Père Mere Parent Assemblée nationale Amendement Loi
Commentaires