À Nantes, des jeunes forment une échelle humaine pour sauver un bébé et ses parents d'un appartement en flammes

2 298partages

À Nantes, des jeunes du quartier de la Bottière ont escaladé dimanche après-midi la façade d’un immeuble pour secourir une famille piégée par les flammes.

Un sauvetage héroïque !

Ce dimanche 28 mars, un violent incendie a éclaté au troisième étage d’un immeuble du quartier de la Bottière, à Nantes. Les habitants, un couple et son bébé de six mois, ont été secourus par un groupe de jeunes.

Lorsque les flammes se sont déclarées, la famille s’est réfugiée à la fenêtre de son domicile. Alertés par les cris et la fumée, des jeunes du quartier se sont réunis au pied de l’immeuble pour organiser le sauvetage.

« On est rentrés dans l'immeuble directement, on est monté au 3e étage mais il y avait trop de fumée noire, on ne pouvait pas évacuer les gens », a indiqué Tamid, l’un des sauveteurs, à France 3 Pays de la Loire.

Face à l’urgence de la situation, les habitants ont déposé des matelas en dessous des fenêtres pour évacuer la fillette: « On sentait que leur choix de jeter le bébé, c’était le dernier choix qui était possible, c’était vraiment un choix de vie ou de mort », a raconté l’un des témoins à BFMTV.

Les jeunes escaladent l’immeuble pour secourir les occupants de l’appartement

En attendant l’arrivée des pompiers, les jeunes n’ont pas hésité à escalader la façade de l’immeuble pour aller secourir le couple. Selon Ouest France, les parents du nourrisson ont pu descendre par la courte échelle mise en place par les habitants.

« On s'est organisé pour pouvoir sauver le bébé avant tout (...) ensuite on s'est organisé pour monter de balcon en balcon, de faire une sorte de chaîne humaine, on a sorti d’abord la maman, ensuite le papa », a confié Anass, l’organisateur du sauvetage.

Crédit Photo : Twitter

Le bébé a été transporté aux urgences pédiatriques en urgence absolue. Fort heureusement, ses jours ne seraient plus en danger. Le père de famille et sa compagne ont été également été hospitalisés.

Le sang-froid et le courage des résidents ont permis d’éviter un drame: « J'ai juste l'impression d'avoir rendu service. C'est tout. La Bottière, c'est le quartier. C'est une famille. On est solidaire, c'est normal » a expliqué l'un des jeunes interrogés par la chaîne de télévision.

Source : France 3
Plus d'articles
À lire aussi