Paris : pour les SDF, des bagageries, bains-douches pour femmes, et une centaine d'abris urbains pourraient être mis en place par la mairie

Par
404
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Des « bulles » pour les sans-abri : c'est l'idée proposée par la mairie de Paris pour lutter contre le mal-logement et abriter les SDF la nuit. Ce mardi 20 mars, elle a annoncé son souhait de créer une centaine de petits espaces répartis dans les rues de la capitale, pour pallier aux milliers places d'hébergements manquantes. Ces aménagements comprendraient un bain-douche réservé aux femmes, une bagagerie sécurisée, ainsi que des nouveaux restaurants solidaires. 

DR

La ville de Paris veut créer des espaces pour faciliter quelque peu le quotidien des milliers de sans-abri qui peuplent ses rues. Une situation qui  relève « d'une urgence absolue », a estimé ce mardi soir Anne Hidalgo, et pour cause :  si 16 000 places d'hébergement sont disponibles tous les jours, on estime qu'il resterait encore plus de 3 000 places manquantes... Mais ce chiffre reste probablement très en dessous de la réalité, car obtenu par le biais d'un simple recensement organisé à la mi-février.

« Il faut inventer des outils nouveaux » a indiqué l'élue municipale.  « Il y a aujourd'hui 16.000 places permanentes tous les jours, et il faut aller au-delà ».

 

Bains douches et bagageries

Si on ne connaît pas encore pour l'heure les dimensions et les spécifications de ces structures, qui consisteraient en des sortes de « bulles », la mairie a l'ambition de créer au moins 1 500 places d'hébergement supplémentaires, sans toutefois préciser de date.

Outre ces abris, l'un des principaux points forts de la démarche résiderait dans les divers aménagements qui les accompagneraient. Pensés pour faciliter la vie des sans-abri et répondre à leurs attentes et à leurs besoins principaux, ces aménagements devraient permettre de rendre la vie dans la rue un peu moins insupportable.

Ainsi, la mairie de Paris a pour projet d'installer des « bains-douches réservés aux femmes » (invisibles, mais qui constituent pourtant 88% des sans-abri selon le dernier recensement), une bagagerie dans chaque arrondissement pour que les sans-abri puissent y déposer leurs affaires, et « deux nouveaux restaurants solidaires », a annoncé Dominique Versini,  adjointe en charge des solidarités et de la lutte contre l'exclusion.

Ces aménagements répondent à des problématiques bien connues des sans-abri, comme l'hygiène féminine ou le stockage sécurisé des affaires.

Une initiative qui intervient à point nommé, alors qu'une récente étude de la Fondation Abbé Pierre et de la Fédération européenne des associations nationales travaillant avec les sans-abri (Feantsa) déplorait justement un nombre grandissant de sans-abri partout en Europe. À l'heure actuelle, 11 millions de ménages sur 220 millions n’ont pas de logement personnel, s'inquiètent les auteurs de l'étude.

Quatre bébés guépards nés au Safari de Peaugres
Commentaires