Âgée de 80 ans, elle parcourt 1 000 kilomètres à dos de cheval avec son chien handicapé

3 653partages

Depuis bientôt 50 ans, cette Anglaise voyage chaque année à travers l’Écosse à dos de cheval. Aujourd’hui âgée de 80 ans, elle a parcouru 1 000 kilomètres, accompagnée de son chien handicapé.

Crédit photo : SWNS

Jane Dotchin est une femme vivant en Angleterre. En 1972, elle a décidé de partir à dos de cheval pour aller jusqu’en Écosse, et elle a parcouru près de 965 kilomètres. Depuis cette première expérience, Jane est repartie tous les ans. Aujourd’hui âgée de 80 ans, elle continue ses voyages, toujours aussi déterminée et courageuse.

« Il y a plusieurs itinéraires différents que je peux emprunter en fonction de la météo. Je ne me soucie pas des cartes, je m’en tiens aux itinéraires que je connais », a affirmé Jane.

Crédit photo : SWNS

À 80 ans, elle voyage à cheval avec son chien handicapé

Cette année, à la fin du mois d’août, Jane est remontée sur le dos de son cheval appelé Diamond et âgé de 13 ans. Elle a emmené Dinky, son chien handicapé. Ce Jack Russel souffre d’une déformation des pattes, et a voyagé dans un sac adapté, près de l’encolure du cheval.

Pendant sept semaines, les trois amis ont parcouru entre 25 à 32 kilomètres par jour. Au total, Jane a voyagé sur 1 000 kilomètres avec ses animaux cette année.

Crédit photo : SWNS

Lors de ses voyages, Jane emporte avec elle une tente, de la nourriture et des affaires pour son chien et son cheval. Elle fait également attention d’être toujours vêtue d’un gilet orange pour être vue par les automobilistes. Le seul accessoire technologique qu’elle possède est un téléphone portable, qu’elle n’utilise qu’en cas d’urgence absolue. Pour se nourrir, Jane fait chauffer l’eau des ruisseaux, et mange de la bouillie ainsi que des galettes d’avoine et de fromage.

Elle voyage de l’Angleterre à l’Écosse à cheval

Lors de son périple, Jane retourne voir des personnes qu’elle a rencontrées lors de ses précédents voyages.

« C’est agréable de les revoir, a-t-elle confié. Je les appelle le matin pour leur dire que je serai là le soir. Je ne les préviens pas trop à l’avance, car si le temps change soudainement ou si je décide de m’arrêter plus tôt, ils pourraient se demander où je suis. »

Crédit photo : SWNS

Si ses balades sont toujours agréables, Jane découvre souvent des déchets abandonnés dans la nature. Son parcours s’avère parfois dangereux, à cause de certains automobilistes qui ne se serrent pas pour la laisser passer sur les routes étroites. Malgré ces inconvénients, Jane ne compte pas arrêter de parcourir le pays.

Source : Woopets