Un lynx, espèce protégée, abattu par un braconnier en Alsace

7 571partages

Les lynx sont-ils indésirables en terre alsacienne ? Il y a 35 ans, Boric, le premier des 21 lynx réintroduits dans le massif vosgien entre 1983 et 1993, avait été tué. Le 16 janvier dernier, un lynx adulte a été retrouvé mort dans le secteur de Thann en Alsace. La piste d’un abattage était alors avancée.

Ce jeudi 23 janvier, par le biais d’un communiqué, la préfecture du Haut-Rhin a livré les résultats de l'autopsie du lynx : « réalisée par le laboratoire vétérinaire départemental du Haut-Rhin, l'autopsie a révélé l’origine probable de la mort de l’animal par arme à feu ».

Peu avant cette date, l’association de défense de l’environnement Alsace nature avait dénoncé « le retour des méthodes de braconnage » dans le massif vosgien. L’association a indiqué dans son communiqué envoyé à la presse alsacienne que le lynx avait été abattu à coups de fusil dans la vallée de Thann.

Crédit photo: Shutterstock/Marek Rybar

Une enquête pour destruction illégale d’espèce protégée a été ouverte par le parquet de Mulhouse auprès de l’Office Français de la Biodiversité (OFB). Le ou les auteurs des faits encourent jusqu’à trois ans de prison et 150.000 euros d’amende.

L'association Férus, qui s’active pour la conservation des grands carnivores en France, annonce le dépôt d’une plainte sous 48h et exige aux fédérations de chasse « de condamner cet acte grossier et de participer activement à l’enquête pour retrouver les coupables afin de ne pas se rendre complices de cette ultime tentative de nuire à la biodiversité », selon leur communiqué.

L’exigence de coopérer à l’aboutissement de l’enquête demandée par l’Association Férus semble bien tenir une logique. Si l’on remonte aux faits passés, « la Fédération haut-rhinoise à l’inverse de celle du Bas-Rhin s’était clairement opposée dans les années 1980 au plan de réintroduction de l’espèce dans le massif, et que sa position quant à la viabilité du lynx dans les Vosges a souvent souffert et souffre toujours d’une certaine ambiguïté » d’après le site alsacien.

Ce nouveau cas est le dernier d’une longue série de félins tués ou portés disparus dans le massif vosgien qui constitue pourtant un milieu naturel idéal pour l’espèce selon Alsace Nature. Le dernier spécimen connu avait été abattu en 2003 dans la vallée de la Thur.

Crédit photo: Shutterstock/Unfiltered Adventures

En 2014, les réseaux suivant le félin faisaient part de « sérieuses craintes » sur l’état de conservation de l’espèce, plusieurs cas avérés de tir et d’empoisonnement ayant été recensés ou étant parvenus à leurs oreilles.

Dans une interview accordée à Libération en décembre dernier, Gilles Moyne, co-créateur du centre Athenas, spécialisé dans la sauvegarde des animaux sauvages, estimait à quelque 150 le nombre de lynx en France.

Source : L'Alsace
Plus d'articles