Amiens : il se fait voler 700 euros de vêtements dans sa boutique et diffuse les images de vidéosurveillance

Bouton whatsapp

À Amiens, un commerçant a été confronté à de nombreux vols dans sa boutique de vêtements. Furieux, il a décidé de publier les images de vidéosurveillance de son magasin sur les réseaux sociaux, pour tenter de retrouver les voleurs.

Jérôme Jean est le gérant d’une boutique de vêtements à Amiens, qui est la cible de vols récurrents. Le 10 janvier dernier, 700 euros de textiles ont été volés dans son magasin en l’espace de quelques minutes.

Crédit photo : iStock

Grâce aux caméras de vidéosurveillance de la boutique, trois suspects ont été identifiés. Sur les images, on peut voir une première personne entrer dans le magasin.

« Il se met dans une partie du magasin où il n’y a pas grand monde, commente Jérôme Jean. Il prend un tee-shirt et juste derrière, une doudoune sans manche. Il regarde ce qu’il se passe, il fait semblant d’être un client et il le fait bien d’ailleurs ! Rapidement, il plie la doudoune et la met dans son sac, il ferme son sac et il ressort du magasin. »

Le commerçant se fait voler 700 euros de vêtements

L’histoire ne s’arrête pas là puisque quelques minutes après le départ du voleur, un couple entre dans le magasin et se dirige directement vers les parkas. Après quelques coups d'œil aux vendeurs et vendeuses, les deux personnes fourrent deux parkas à l’intérieur de leur sac et repartent immédiatement, sans passer par la caisse. Au total, un butin de 700 euros a été dérobé ce jour-là.

Crédit photo : @jeromejean80

Si les articles étaient bien équipés d’antivols, le gérant du magasin affirme que « ces gens-là ont toujours un temps d’avance. Ils sont équipés de sacs qui permettent de couper toutes les liaisons qu’il y a avec nos systèmes de sécurité. »

Ce n’est pas la première fois que Jérôme Jean se fait voler des vêtements dans sa boutique. Il y a quelques temps, quatre pièces en cuir ont été dérobées, au prix de 2 500 euros.

Il diffuse les visages des voleurs sur les réseaux

Excédé par les vols dans son magasin, Jérôme Jean a pris une décision radicale : il a diffusé les images de vidéosurveillance de sa boutique sur les réseaux sociaux, sans flouter les visages des clients, afin d’identifier les voleurs.

En faisant cela, le commerçant est dans l’illégalité car en vertu du Code pénal, il risque un an de prison et 45 000 euros d’amende pour « atteinte à la vie privée par la diffusion d’images ».

« Depuis plusieurs mois, nous constatons une augmentation significative des vols, tentatives de vol et rien ne change puisque ces individus ne risquent rien, alors je vous propose de visionner ces deux vidéos extraites de la vidéosurveillance de la boutique. Ça coûtera ce que ça coûtera, mais j’assume ce que j’ai fait. Même si je n’ai pas le droit, on s’est dit qu’il fallait faire bouger les lignes, donc j’ai pris la décision de diffuser les images de vidéosurveillance sur les réseaux sociaux », a affirmé le commerçant.

Bien qu’il soit dans l’illégalité, Jérôme Jean espère que la diffusion de ces images l'aidera à retrouver les suspects, qui seront arrêtés. S’il ne compte pas sur l’enquête de la police, il espère que des internautes reconnaîtront les visages des voleurs.

« Si vous voyez l’une de ces trois personnes, n’intervenez pas, composez le 17 », prévient le commerçant.

Ce n’est pas la première fois que ce genre d’incident se produit puisqu’en octobre dernier, un commerçant de Moselle a lui aussi décidé d’exposer les visages des voleurs de son magasin sur les réseaux sociaux. Une solution radicale, aux risques et périls des commerçants.

Source : Bfmtv
Bouton whatsapp