Angleterre : bienvenue dans le monde merveilleux des villes qui ne tondent plus les bords de route

73Kpartages

Si vous habitez en Angleterre, vous avez sans doute remarqué que peu à peu, les fleurs font leur réapparition le long des routes. Et pour cause, depuis quelques années, la prévention sur l’apport bénéfique de la non-tonte des espaces vert habituellement entretenus par les communes est grandissante.

Crédit : Pictorial Meadows

Publicité

Les arguments pour convaincre les autorités locales ne manquent pas. Premièrement, cela permet à la faune et à la flore de se développer et ainsi faire en sorte que la biodiversité se reforme. Pour rappel, le Royaume-Uni a perdu environ 97% de ses zones (en particulier les bords de routes) où poussent les fleurs sauvages. Un chiffre alarmant qui inquiète les écologistes britanniques. Deuxièmement, c’est un bon moyen de faire des économies via la réduction des frais d’entretien. En moyenne, ce serait 25 000 euros qui resteraient dans les trésoreries des mairies. Et on le sait, la raison financière est souvent celle qui l’emporte.

L’association qui a lancé le projet se nomme Plantlife. Depuis 2013, elle encourage ainsi les municipalités à agir pour donner un second souffle à la nature. Au fil du temps, de nombreux maires ont été séduits par le concept et ont décidé de se lancer dans l’expérience. Résultat, il n’est dorénavant plus rare de tomber nez à nez avec de magnifiques parterres de fleurs multicolores. De quoi diffuser la bonne humeur et la joie de vivre aux automobilistes et aux passants.

En disant stop à la tonte systématique des pelouses, en quelques années seulement, Plantlife est en passe de relever son défi : changer les paysages urbains et ruraux en redonnant aux fleurs la place qu’elles méritent. En effet, le nord de l’Angleterre (Newcastle, Derby, Birmingham, Sheffield, Nottingham, etc) en particulier ses espaces verts prendre vie comme jamais.

Crédit : Pictorial Meadows

Le meilleur exemple de cette réussite impressionnante est sans doute la ville de Rotherham. Depuis, la population de cette ville de 250 000 âmes peut profiter d’un spectacle hors norme dont seule Mère Nature a le secret: une incroyable coulée de fleurs longue de 18 kilomètres. Rien que ça!

« Semer tous les deux ans en début de saison et tondre une fois par an en fin de saison demande beaucoup moins de travail que l’approche traditionnelle consistant à tondre le gazon régulièrement fois au cours de l’année » confie Sarah Allen, conseillère municipale de Rotherham. Et elle d’ajouter : « Nous voulons que les fleurs puissent fleurir afin que les pollinisateurs comme les abeilles remplissent leur rôle normalement, que les graines mûrissent et tombent au sol, bref que la parure florale deviennent plus belle d’année en année. »

Chez Plantlife, on ne se contente pas de ce bon début et espère que le potentiel des bords de routes britanniques sera bientôt exploité au maximum. Selon l’association, cela représente près de 500 000 kilomètres.

On attend avec impatience l’application de cette politique écologique en France !

Crédit : Pictorial Meadows

Crédit : Pictorial Meadows

Plus d'articles