Après 3 000 ans d'absence, des diables de Tasmanie ont été relâchés dans un sanctuaire en Australie

1 847partages

Le diable de Tasmanie est une espèce en voie de disparition. Pour éviter son extinction, des groupes de conservation ont relâché 26 animaux dans un sanctuaire protégé en Australie.

En 1990, 150 000 diables de Tasmanie vivaient en liberté en Australie. Malheureusement, l'espèce a été victime d'une épidémie et est aujourd'hui en voie de disparition. Les experts estiment qu'il n'en reste plus que 25 000 à l'état sauvage.

L'animal a été surnommé ainsi en raison de ses cris aigus et de ses mâchoires puissantes qui lui permettent de détruire des carcasses d'animaux. Selon les experts, il ne présente aucune menace pour l'homme et pour l'agriculture.

Crédit photo : Gapvoy / Shutterstock

Pour raviver l'espèce, des groupes de conservation ont décidé de relâcher 26 diables de Tasmanie dans un sanctuaire clôturé de 400 hectares.

En mars dernier, un premier groupe de 15 marsupiaux a été libéré. Comme les animaux s'adaptaient bien à leur nouvel environnement, 11 autres ont été relâchés.

Un sanctuaire clôturé pour les surveiller

Les diables de Tasmanie ont été relâchés dans un sanctuaire à Barrington Tops, au nord de Sydney. En les réintroduisant dans cet espace clos, les chercheurs espèrent que les animaux pourront développer leurs capacités à survivre seuls, tout en les gardant sous surveillance.

Dans leur nouvel environnement, les marsupiaux n'ont ni eau, ni abri, ni nourriture à disposition, afin de ne plus dépendre des humains.

Crédit photo : Aussie Ark

« Ils sont libres. Nous avons quelques moyens de base pour les surveiller, mais c'est maintenant à eux de vivre avec leurs propres moyens », a affirmé Tim Faulkner, président du groupe de conservation Aussie Ark.

La période de reproduction des animaux aura lieu en février prochain, et les chercheurs espèrent assister à de nombreuses naissances.

Le diable de Tasmanie, une bonne nouvelle pour l'environnement

Depuis 3 000 ans, aucun diable de Tasmanie n'avait été relâché dans l'environnement. Pourtant, sa présence est vitale afin d'équilibrer les écosystèmes et de réguler la population des autres espèces sauvages qui peuvent nuire à l'environnement.

Crédit photo : Jason Benz Bennee / Shutterstock

« Il ne s'agit pas seulement de la réintroduction de l'un des animaux les plus populaires de l'Australie, mais d'une espèce qui modifiera tout l'environnement qui l'entoure. Les diables de Tasmanie rétabliront et rééquilibreront notre écologie forestière, qui a été dévastée pendant des siècles par des renards, des chats et d'autres prédateurs envahissants », a expliqué Tim Faulkner.

Lutter contre les incendies en Australie

Au cours des deux prochaines années, 40 autres diables de Tasmanie devraient être libérés à leur tour. Par la suite, les groupes de conservation espèrent pouvoir relâcher les animaux dans la nature et non plus dans des endroits clos.

Crédit photo : Eva Kohoutova / Shutterstock

Leur principal but est de protéger la faune australienne qui a beaucoup souffert des incendies qui ont ravagé les forêts du pays ces deux dernières années.

« C'est notre réponse à cette menace de désespoir : quoi qu'il arrive, nous ne nous découragerons pas et nous poursuivrons nos efforts pour mettre fin à l'extinction des espèces et raviver l'Australie », a conclu Tom Faulkner.

Source : CNN
Plus d'articles