Capbreton : il immortalise plusieurs cachalots lors d'une rencontre exceptionnelle

Vendredi 20 août, Lilian Haristoy, plongeur-photographe basque, a eu le privilège d’observer plusieurs cachalots à l’entrée du Gouf de Capbreton. Une rencontre exceptionnelle qu’il a pu immortaliser.

À voir aussi

Passionné du Golf de Capbreton, proche de la côte landaise, Lilian Haristoy n’en croyait pas ses yeux au moment de découvrir les immenses cétacés qui y étaient présents : « On m’avait signalé la présence de sept cachalots, j’en ai vu quatre » raconte-t-il au moment de définir une « observation exceptionnelles et des sensations incroyables ».

Lilian Haristoy

Au plus près des cachalots

Si la présence de cachalots n’est pas rare sur le Gouf, le photographe n’avait jamais pu en rencontrer malgré son assiduité pour la réalisation d’un livre de photos sur ce gigantesque canyon sous-marin depuis plusieurs années.

Lilian Haristoy

« Les cachalots sont très discrets. Lorsque’ils remontent à la surface, ils dépassent à peine de l’eau et leur souffle est très bref, ce qui les rend plus difficile à repérer » explique-t-il auprès de France 3 Nouvelle-Aquitaine.

« Je me suis mis à l’eau pour deux plongées, et je me suis rapproché calmement des animaux. Ceux que j’ai vu devaient mesurer dans les 12 mètres, et peser trente tonnes ». Sur les clichés, on peut observer certains des spécimens en position verticale, qui est la position adoptée par les cachalots lorsqu’ils dorment.

Lilian Haristoy

« Comme l’eau était trouble, je me suis approché au plus près à deux mètres, en étant très calme et très prudent. Mais il y en a quand même un qui a réussi à passer derrière moi sans que je m’en rende compte » témoigne-t-il.

Cette journée-là fut incroyable pour Lilian Haristoy qui a également croisé des globicéphales et des grands dauphins : « C’était Disneyland ! » s’est-il réjoui.

Lilian Haristoy

Ces clichés incroyables feront évidemment partie du livre que préparer le plongeur-photographe sur le Gouf de Capbreton.