Australie : des dizaines de koalas meurent suite à la destruction d'une forêt d'eucalyptus

4 852partages

Nouveau drame en Australie ! Alors que le pays se remet peu à peu des gigantesques feux de brousse dont il a été victime, la destruction d'une plantation a provoqué la mort de nombreux koalas. 

Le sort semble s’acharner sur la faune australienne et en particulier sur les pauvres koalas, qui ont déjà payé un lourd tribut lors des terribles incendies qui ont ravagé l’Australie entre septembre et janvier.

Ainsi, on apprend aujourd’hui que des dizaines de koalas ont dû être euthanasiés à Portland, ville côtière du sud du pays, suite à la destruction d’une forêt d’eucalyptus, habitat naturel du petit marsupial.

Crédit photo : Arnaud Martinez / Shutterstock

Un « massacre », selon Les Amis de la Terre

Le ministère de l’Environnement de l’État de Victoria n’a pu que constater les dégâts, qualifiant cet incident de « très navrant », tout en précisant qu’une enquête avait été ouverte par les autorités chargées de la sauvegarde de la nature, afin de connaître les circonstances de cette destruction.

« S’il s’avère qu’il s’agit d’un acte humain délibéré, nous attendons que cet organisme prenne rapidement des mesures à l’encontre des responsables », a ainsi déclaré le ministère.

Il faut savoir que les sanctions peuvent être particulièrement lourdes en Australie lorsque l’on s’attaque à la faune de la sorte.

La protection des animaux sauvages est en effet inscrite dans la loi et ceux qui se risqueraient à mettre en péril la vie de ces derniers encourent de sévères amendes.

Environ 80 autres koalas, blessés ou mourant de faim, ont tout de même pu être sauvés à temps et ont été pris en charge médicalement durant le week-end.

« Nous prévoyons de transférer hors du site les animaux restants à condition qu’ils soient suffisamment en bonne santé pour être déplacés », a indiqué le ministère de l’Environnement de Victoria.

On ignore encore de quand date cette destruction mais l’organisation « Les Amis de la Terre », qui dénonce un « massacre », affirme qu’elle a eu lieu courant décembre.

Ce n’est que récemment que les autorités ont pu se rendre compte de l’ampleur du désastre, lorsque des habitants ont découvert des dépouilles de koalas sur les lieux.

Coupable désigné pour certains, l’association australienne des producteurs forestiers a nié être impliquée, expliquant qu’un entrepreneur avait certes abattu des arbres au mois de novembre, mais conformément aux règles de protection des animaux.

« On ne sait pas encore qui a rasé les arbres avec les koalas apparemment encore dedans, mais il est absolument certain qu’il ne s’agissait pas d’une plantation ou d’une entreprise forestière », s’est ainsi défendue l’association, qui a par ailleurs ouvert une enquête de son côté.

Affaire à suivre !

Source : AFP
Plus d'articles
À lire aussi