Australie : sauvé d'une mort certaine, ce petit koala guéri de ses brûlures va retrouver son habitat naturel, loin des incendies

29Kpartages

Rescapé des terribles feux de forêt qui déciment l'Australie, un petit koala miraculé va retrouver la liberté prochainement.

Les nouvelles qui nous parviennent d’Australie ne sont guère rassurantes, tant les incendies, qui sévissent depuis trois mois, continuent de ravager le pays, causant des dommages quasi irréversibles sur la faune et la flore locale.

Alors que les scientifiques craignent un désastre majeur, les premières estimations quant aux pertes animales confirment ce scénario catastrophe que tout le monde redoutait.

L’Université de Sydney a ainsi fait savoir ce jeudi que près de 500 millions d’animaux avaient d’ores et déjà péri dans les flammes. Un chiffre ahurissant qui témoigne de l’ampleur du drame.

Dans ce ciel aussi noir que les fumées s’échappant des brasiers, il y a pourtant une brève éclaircie qui redonne un peu de baume au cœur.

L’hôpital pour koalas de Port Macquarie nous append en effet aujourd’hui qu’un petit marsupial, qui avait été gravement brûlé dès le début des incendies en septembre, allait bientôt retrouver son habitat naturel après avoir été sauvé d’une mort atroce.

30 % de l'habitat naturel des koalas a disparu dans les flammes

Baptisé Keli, l’animal avait été retrouvé sur le sol le 8 septembre dernier en Nouvelle-Galles du Sud. Très mal en point et diminué par une infection fongique, il ne pesait que 275 grammes. Souffrant de multiples brûlures, il avait en outre perdu la majeure partie de sa fourrure.

Ses chances de survie s’avéraient minces à l’époque mais c’était sans compter sur sa force insoupçonnée ainsi que sur la détermination du personnel de l’établissement, qui l’a remis sur pattes en l’espace de trois mois.

Aujourd’hui, le petit Keli, dont la fourrure a presque entièrement repoussé, se porte mieux et a même repris du poids. L’infection dont il souffrait n’est plus qu’un lointain souvenir et l’hôpital envisage désormais de le relâcher dans la nature très bientôt. 

Le marsupial devrait en effet retrouver la liberté, loin de la menace des flammes, dès que les mois les plus frais arriveront. Ce n'est donc plus qu'une question de temps, à condition bien sûr que la canicule qui touche le pays se dissipe.

Pour rappel, les koalas, qui se déplacent très lentement, sont les principales victimes animales collatérales des incendies, qui ravagent actuellement l’Australie.

Selon le ministère de l’Environnement, un tiers de leur habitat naturel aurait disparu.

Source : Koala Hospital Port Macquarie
Plus d'articles
À lire aussi