Avec 11 médailles, Allyson Felix devient l'athlète féminine sur piste la plus titrée de l'histoire des Jeux olympiques

549partages

L’Américaine Allyson Felix a remporté la onzième médaille olympique de sa carrière lors des Jeux de Tokyo qui se déroule actuellement au Japon. Grâce à ses performances impressionnantes, elle devient l’athlète la plus titrée de l’Historie des Jeux olympiques d’été.

Crédit : Christian Petersen

À voir aussi

Allyson Felix a encore confirmé sa grandeur, en terminant troisième de la course de 400 mètres vendredi. Shaunae Miller-Uibo des Bahamas a gagné en 48,36 secondes et Marileidy Paulino de la République dominicaine a été deuxième en 49,20. La sprinteuse américaine a couru en 49,46 secondes, juste derrière son record personnel de 49,26 secondes. Ce résultat lui a donc permis d’empocher la médaille de bronze et de continuer à remplir son armoire à trophées.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la dixième médaille olympique qu'elle a gagnée dans sa carrière historique ressemblait davantage à un couronnement qu’à une simple course. À cette occasion, elle dépassait déjà la jamaïcaine Merlene Ottey et devenait l'athlète féminine la plus décorée de l'histoire des Jeux d'été, à égalité avec la légende américaine Carl Lewis.

Mais ses exploits ne s’arrêtent pas là puisque ce samedi, Allyson Felix avait une chance d’être définitivement sur le toit du sport mondial en remportant sa onzième médaille olympique. Et comme souvent, c’est exactement ce qu’elle en étant au rendez-vous de ce moment historique et particulièrement fort en émotions. À 35 ans, la sprinteuse est donc devenue l’athlète américaine la plus médaillée de l’Histoire, hommes et femmes confondus avec sept médailles d'or, trois d'argent et une de bronze. Seul le fondeur Finlandais Paavo Nurmi est devant concernant le record de médailles sur piste avec 12.

Crédit : Phil Noble / Reuters

Crédit : Richard Heathcote

Allyson Felix, une longévité à toute épreuve

Allyson Felix a commencé sa carrière olympique à l'âge de 18 ans et n'a cessé d'accumuler les titres car elle a reçu une médaille en 2004 à Athènes, deux en 2008 à Pékin, trois en 2012 à Londres, trois en 2016 à Rio de Janeiro et donc deux lors de cette édition 2020 des JO à Tokyo.

Pour elle, il s’agissait des premiers Jeux olympiques depuis qu'elle est devenue maman. En effet, la championne a donné naissance à sa fille Camryn par une césarienne d'urgence en 2018 après une grossesse qui les a mises toutes les deux en danger. Plus tard, elle a aussi pris position pour les droits des femmes en accusant Nike, son sponsor principal, d'avoir voulu de réduire significativement son salaire lors les négociations contractuelles qui ont fait suite à son accouchement.

Un seul mot : respect !

Source : Huffington Post