Baptisé « Fat Albert » par des habitants de l'Alaska, cet ours polaire a 190 kilos en surpoids

14Kpartages

« Fat Albert » est un ours polaire extrêmement en surpoids qui vit en Alaska, le plus grand État des États-Unis. L’ours, baptisé « Fat Albert » par les habitants, pèserait environ 680 kilos, ce qui est beaucoup trop lourd pour cet animal.

Un ours polaire moyen devrait peser environ 450 kg, mais pour le cas de « Fat Albert », c’est bien plus que cela. Cet animal qui vit en Alaska pèse environ 680 kg. Son surpoids fait de lui un animal particulier et cela pour plusieurs raisons. Les habitants lui ont donné ce sobriquet en référence au personnage de « Fat Albert », tiré du célèbre dessin animé américain « T'as l'bonjour d'Albert » diffusé à la télévision entre 1972 et 1982.

 Crédit image: Media Drum World

Eh bien, il se trouve que les habitants de Katovik, en Alaska, aux États-Unis, où Albert vit, transportent de grandes quantités de graisse de baleine auprès des ours, dans une façon de « montrer du respect » à ces carnivores. Et il semble qu'Albert ait eu plus que sa juste part.

Le photographe professionnel Edward Boudreau, qui a pris les photos de Fat Albert, tente de donner l’explication sur le fait que Fat Albert soit devenu si gros et déclare : « Si les villageois pêchent une baleine, ce qu'ils font, c'est couper une grande partie de la viande et de la graisse puis la transporter à environ six kilomètres de la ville pour que les ours la trouvent ».

Selon lui, ils le font pour deux raisons. Premièrement : « cela empêche les ours de venir à la récolte et de perturber le processus, vous ne voudriez pas qu'une vingtaine d'ours polaires de taille normale descendent vers vous à la hâte et avec faim. » La deuxième raison est que les villageois « rendent hommage aux ours, en leur montrant le respect qu'ils méritent comme ils le font traditionnellement depuis des milliers d'années. »

Crédit image: Media Drum World

Si le village ne parvient pas à pêcher une baleine, les ours devront attendre que la mer gèle pour pouvoir chasser les phoques, témoigne-t-il aussi. Cela ressemble à une situation gagnant-gagnant.

Bien que Fat Albert soit sacrément gros, il n'est pas en fait le détenteur du record du monde. Le plus gros ours polaire de l'histoire a atteint la balance avec un poids de 2 209 livres (soit 1 001 kg) en 1960. Fat Albert a encore du chemin à faire avec ses 680 kilogrammes.

Source : Unilad
Plus d'articles