Avec sa voix d'or, cette chirurgienne endort ses patientes en les détendant grâce au chant avant une opération

Bouton whatsapp

À Bordeaux, une chirurgienne est devenue célèbre suite à la diffusion d’une vidéo où on peut la voir chanter une chanson à sa patiente pour l’aider à se détendre.

Le docteur Aïcha N’Doye est une gynécologue et chirurgienne qui a l’habitude de pousser la chansonnette. Cette femme médecin est une vraie star car il y a quelques jours, une vidéo publiée sur les réseaux sociaux et mettant la chirurgienne à l’honneur est devenue virale.

À voir aussi

Sur la vidéo, on peut voir la chirurgienne chanter un morceau d’Alicia Keys dans son bloc opératoire, dans le but d’apaiser l’une de ses patientes avant une intervention. La vidéo a été prise par les collègues d’Aïcha et partagée par le directeur général du Groupe Bordeaux-Nord, qui a mis un coup de projecteur sur le talent de la chirurgienne dans ses vœux pour l’année 2023.

« Quelqu’un de l’équipe m’a envoyé ça, j’ai été secoué d’émotion et aussitôt, j’ai eu envie de le partager, d’en faire mon message pour l’année 2023 », a déclaré Philippe Cruette, le directeur général.

Elle chante pour apaiser ses patientes

Aïcha a chanté pour la première fois dans un bloc opératoire alors qu’elle s’apprêtait à opérer une femme très stressée, qui avait du mal à s’endormir malgré l’anesthésie. Pour la détendre, la gynécologue a commencé à chanter et la patiente s’est détendue au bout de quelques minutes, avant de s’endormir.

« Je suis gynécologue et sénologue, a expliqué Aïcha. Il m’arrive de consulter des femmes qui n’ont pas vu de gynéco depuis longtemps, d’autres qui ont été traumatisées par des examens brutaux ou qui ont peur, qui stressent. Je baisse la lumière, je leur demande de se concentrer sur ma voix. Le fait de chanter les apaise, les détend. Et l’on peut procéder à un examen tranquillement. C’est compliqué un examen gynécologique, on touche à l’intimité. »

Crédit photo : @soulrnbcom

Depuis, la chirurgienne n’hésite pas à avoir recours au chant pour apaiser ses patientes angoissées. Si Aïcha utilise cette méthode, c’est parce qu’elle est consciente qu’elle a une voix en or.

« Depuis l’enfance, j’ai toujours chanté et rêvé d’être chanteuse, a-t-elle confié. Mon père était médecin et on a passé un deal : tenter médecine, et si ça ne marche pas, chanter. J’ai réussi médecine, ça m’a passionnée, mais je n’ai jamais cessé de chanter. J’ai fait partie de groupes, j’ai chanté dans des bars et j’ai même eu un nom de scène : Queen Cha. Mon truc, c’est la soul bien sûr, Alicia Keys, Aretha Franklin, Ray Charles. Mais je peux chanter du Céline Dion et du Aznavour à mes patientes. »

Le chant comme moyen de détente

Le talent d’Aïcha n’est plus un secret dans l’enceinte de l’hôpital et ses collègues sont nombreux à penser que la chirurgienne montera sur scène un jour. Mais cela n’est pas forcément le cas d’Aïcha, qui n’a aucun regret quant à son choix de carrière.

« Le rêve de devenir chanteuse est derrière moi, a-t-elle confié, mais utiliser cet atout pour gagner la confiance de mes patientes est quelque chose qui compte pour moi. Au bloc, nous avons une installation audio pour diffuser de la musique. Au moment de l’anesthésie, il y a beaucoup d’angoisse. Nous avons de nombreuses patientes touchées par un cancer du sein, et parfois les chirurgies seront invalidantes. Le chant a une vertu apaisante dont je n’imaginais pas la force. »

Source : Sud Ouest
Bouton whatsapp