Au Canada, un élan blanc très rare a été abattu par des chasseurs

28Kpartages

Dans la province de l'Ontario, au Canada, un élan blanc a été abattu par des chasseurs. Cet animal rare est un être sacré pour les autochtones, qui ont été choqués et indignés devant cet acte.

Dans la réserve naturelle de Flying Post, au nord de l'Ontario, un élan blanc a été abattu. Il était accompagné d'un autre orignal, de couleur marron. Leurs têtes ont été trouvées sur le bord de la route, près d'une forêt.

Cependant, l'élan blanc est un être sacré et rare dans ce pays.

Interdiction de tuer les élans blancs

Les élans blancs sont des animaux rares. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ils ne sont pas albinos puisqu'ils tirent leur couleur de leurs gènes.

Ils ont été repérés au Canada pour la première fois il y a 40 ans, mais ce n'est qu'au cours des dix dernières années qu'ils ont obtenu un statut spécifique pour être protégés.

Crédit photo : Tommy Pedersen / AFP

Dorénavant, une loi a été instaurée pour interdire la mise à mort des élans blancs. Dans les zones de chasse, des panneaux préviennent les braconniers en leur défendant de tirer sur ces animaux.

Des êtres sacrés pour les autochtones

Dans la culture locale de l'Ontario, plusieurs animaux sont considérés comme des êtres sacrés. Ces esprits protégeraient les autochtones et seraient symboles d'espoir. Lorsque la population a appris que l'un de ces animaux avait été abattu, une vague d'indignation s'est emparée des habitants.

« Tout le monde est indigné et triste. Pourquoi tirer sur cet animal ? Si tu as une licence pour abattre un élan, tu peux en choisir un autre. Laisse ceux qui ont le pelage blanc tranquille », a demandé Murray Ray, un résident.

Une récompense pour retrouver les chasseurs

L'un des habitants, Troy Woodhouse, a promis une récompense de 1 000 dollars canadiens si quelqu'un retrouvait les chasseurs coupables de ce crime.

« Cela m'attriste que quelqu'un tue un si bel animal. Personne ne sait exactement combien il y en a dans la région, alors la perte d'un seul élan blanc est déjà de trop », a-t-il confié.

Crédit photo : Hans Nilsson

Suite à cette décision, des dons se sont ajoutés, créant une cagnotte de 8 000 dollars canadiens.

« Peut-être que les chasseurs ont essayé de tuer un élan et ont touché l'autre par accident. Il y a tellement de négativité dans le monde aujourd'hui. C'est agréable de voir des gens se regrouper et essayer de transformer cela en quelque chose de positif », a continué Troy Woodhouse.

En Nouvelle-Ecosse, un élan blanc avait déjà été tué en 2013. Le peuple avait demandé à ce que la peau de l'animal leur soit restituée, pour organiser une cérémonie en son honneur. Les habitants de l'Ontario espèrent que les chasseurs feront de même.

Source : The Guardian
Plus d'articles
À lire aussi