Catalogne : un Français risque 200 euros d'amende pour avoir jeté son mégot par la fenêtre de sa voiture

3 484partages

S’il est évidemment mal vu de jeter ses mégots parterre tout au long de l’année, lors de la période estivale, cette action est particulièrement dangereuse car elle peut déclencher des incendies très importants. Et justement, en Espagne, un touriste français est recherché par la police pour avoir jeté sa cigarette par la fenêtre de sa voiture.

Crédit : CC7 / Shutterstock

La scène a eu lieu à Palafrugell, dans le nord de la Catalogne, une zone où le risque de départ de feu est fort, notamment en raison de la sécheresse que connaissent les sols et des températures très élevées.

L’automobiliste, sans doute inconscient du danger que représente son geste, a été filmé en train de jeter le mégot par la fenêtre et le moins que l’on puisse dire c’est que cette attitude passe vraiment mal dans le contexte actuel de risque incendie maximal que connaît la Costa Brava.

Crédit : Oleg_P / Shutterstock

La vidéo, devenue virale sur les réseaux sociaux, montre clairement la plaque d’immatriculation du véhicule, enregistrée en Occitanie.

Conséquence, grâce à cet extrait, puis aux images de vidéosurveillance de la ville, le numéro d’immatriculation de la voiture a pu être identifié et il y a donc fort à parier pour que la police soit en possession de l’identité de celui ou celle qui a été vu(e) en train de jeter son mégot par la fenêtre.

Désormais, la police locale chercher à mettre la main sur l’auteur de cette infraction qui aurait pu s’avérer très grave en cas de feu. La situation est donc simple : si le vacancier français est encore sur place, il se verra remettre une amende de 200 euros, sinon il la recevra directement dans sa boîte aux lettres en France. Dans tous les cas, il ne devrait pas échapper à la sanction.

Une commune déjà touchée par un incendie de grande envergure

Et espérons que cette piqûre de rappel lui serve de leçon quant à la potentielle dangerosité de son geste. Sur Twitter, les autorités de Palafrugell ont tenu à remercier celles et ceux qui lui ont transmis les images de l’incivilité, et qui ont donc permis de découvrir l’identité du chauffeur.

La municipalité de Palafrugell a également profité de cet épisode qui aurait pu s’avérer bien plus grave afin de rappeler qu’en raison de la sécheresse et des fortes chaleurs, « on ne peut pas risquer de subir un nouvel incendie dû au jet de cigarette ».

Crédit : Daniel Ferrer Paez / Shutterstock

Et pour cause, la ville ne veut pas revivre l’énorme incendie de la mi-juillet, qui avait détruit 415 hectares de végétation dans le parc naturel du Cap de Creus, à quelques kilomètres de Palafrugell.

Lors de l’enquête, les policiers avaient conclu qu’un mégot de cigarette avait provoqué le départ de l’incendie.

Qu'en pensez-vous ?

Source : Diari de Girona