Marseille : l'Après M, l'ancien McDo reconverti en restaurant solidaire

737partages

Coup de projecteur aujourd'hui sur une initiative baptisée « L’Après M », un très beau projet qui a permis de transformer un ancien McDo de Marseille en un restaurant solidaire, qui organise des distributions de repas, tout en offrant de multiples services. Focus.

Où en est le fameux et tant espéré « monde d’après » ?

Cette expression un tantinet fourre-tout, on l’a beaucoup entendue au plus fort de la crise sanitaire, comme pour illustrer cette volonté générale d’en finir avec nos vieilles mauvaises habitudes.

L’épidémie de Covid-19 devait être en effet ce tournant décisif qui nous aurait définitivement convaincus de revoir nos modes de vie et de consommation pour se tourner vers une économie plus responsable.

Plus d’un an après le début des confinements, partout en Europe, et alors que la vie reprend peu à peu son cours normal, les illusions semblent s’être volatilisées et tout le monde semble avoir oublié cet élan en faveur d’un monde meilleur.

Toutefois, certains ont tout de même joint la parole aux actes en lançant des initiatives inspirantes et qui gagnent à être connues !


Crédit photo : L'après M

« L’Après M » : un McDo de Marseille reconverti en restaurant solidaire, la formidable initiative de Kamel Guemari

C’est notamment le cas à Marseille dans le quartier de Saint-Barthélemy, au nord de la ville, où un ancien restaurant McDo, placé en liquidation judiciaire fin 2019, a été reconverti en une plate-forme solidaire de distribution de repas.

Le symbole est fort !

Une enseigne de fast-food, qui s’avère être l’une des marques incarnant le plus le capitalisme aux quatre coins de la planète, transformée en un établissement se souciant du bien des autres et, en premier lieu, des plus démunis !

Il faut avouer que l’idée est sexy et qu’il s’agit là d’un joli pied de nez au « monde d’avant » !

Cette formidable initiative, on la doit à un ancien employé du McDo, Kamel Guemari, qui a réussi à convaincre d’anciens collègues ainsi que des associations de quartier pour l’accompagner dans cette belle aventure.

Dès le premier confinement, ils parviennent à distribuer des colis alimentaires chaque semaine.

Baptisé « L’Après M », ce projet a ainsi permis de nourrir plus de 100 000 personnes en un an, grâce notamment au soutien et aux dons de commerçants locaux.

Et Kamel ne compte pas s’arrêter en si bon chemin puisqu’il envisage de créer un véritable Fast-Social-Food.

C’est pourquoi les bénévoles ont fondé une coopérative de restauration économique et sociale avec pour objectif de créer un restaurant solidaire, où les habitants du quartier pourront échanger et se restaurer à moindre coût, tout en ayant accès à des opportunités d’emplois et de formations.

De plus, Kamel et son équipe souhaitent mettre en place une « Agora d’entraide citoyenne » dont le but sera d’organiser, outre la distribution alimentaire, des « maraudes » mais aussi des « jardins nourriciers », ainsi qu’un système de chauffeurs « uber solidaire ».

Plus d'articles
À lire aussi