En Russie, découverte d'une tête de loup géant datant de 40 000 ans

32 000partages

Un homme a fait une découverte totalement insolite dans la République de Sakha, en Russie : la tête coupée d’un loup géant datant de 40 000 ans, préservée grâce au pergélisol.

Elle vient tout juste d’être exposée, et pourtant, elle a été découverte il y a déjà quelques mois, en 2018 par un local de la région se nommant Pavel Efimov. Il a alors décidé de confier la tête à des scientifiques spécialisés.

Selon certaines analyses, l’animal se trouvait en Sibérie il y a de ça 40000 ans. La tête mesure environ 40 centimètres de long, ce qui représente la moitié de la taille du corps d’un loup moderne, qui est entre 66 à 86 centimètres. Il se pourrait que l’animal en question mesure alors environ 2 mètres de long.

Albert Protopopov / Siberian Times

L’analyse va plus loin, puisqu’elle démontre également que le loup devait avoir entre 2 et 4 ans au moment de sa mort, il était donc en fin de développement.

La question qui se pose est la suivante : Pourquoi uniquement la tête ? Pour certains chercheurs, il serait peu probable qu'il s'agisse d'un ancien trophée, la plus ancienne présence humaine dans la région datant de 32 500 ans.

« Il s’agit d’une découverte unique des tout premiers restes d’un loup du Pléistocène complètement développé et de son tissu préservé. Nous le comparerons aux loups modernes pour comprendre l’évolution de l’espèce et reconstituer son apparence » a déclaré Albert Protopopov, de l’Académie des sciences de la République de Sakha, en Russie.

Albert Protopopov / Siberian Times

Des généticiens du Museum suédois d’histoire naturelle ont déjà prévu d’analyser l’ADN de l’animal prochainement. La tête a été exposée à Tokyo, dans le cadre d’une exposition sur la mégafaune de l’âge de glace au Japon.

Plus d'articles
Dernières news