Chine : le festival de la viande de chien vient d'ouvrir ses portes malgré les interdictions

194Kpartages

Ce lundi, le tristement célèbre festival annuel de viande de chien a ouvert ses portes à Yulin (Chine). Chaque année, des milliers d’animaux périssent dans d’atroces souffrances pour être consommés.

Crédit Photo : AFP

En avril dernier, la Chine avait décidé de retirer les chiens et les chats de la liste des animaux comestibles.

Cette décision historique intervenait après l’interdiction en février du commerce et de la consommation d’animaux sauvages, pratique suspectée d’être à l’origine de la propagation du coronavirus.

Malgré les déclarations du gouvernement, le festival de la viande de chien vient d’ouvrir ses portes à Yulin, en Chine.

Des milliers d’animaux sacrifiés

Tous les ans, cette grande fête annuelle attire des milliers de personnes. Pendant 10 jours, les visiteurs peuvent consommer de la viande de chien et chat, réputée pour sa valeur nutritive.

Cette année, le maintien du festival a provoqué la colère de nombreux activistes présents sur place. C’est le cas de Peter Li, spécialiste des politiques en Chine à la Humane Society International :

« Permettre aux rassemblements de masse d'échanger et de consommer de la viande de chien dans les marchés et restaurants bondés au nom d'un festival présente un risque important pour la santé publique ».

Crédit Photo : Reuters

Outre les mesures sanitaires, les militants pour les droits des animaux pointent du doigt les méthodes utilisées pour tuer les chiens et les chats.

Lors de ce banquet, des dizaines de milliers de chiens et chats sont torturés, ébouillantés vivants et dépecés dans le but d’être vendus en morceaux ou consommés sur place.

Depuis sa création dans les années 90, ce festival controversé suscite l'indignation à travers le monde. En juin dernier, des activistes chinois ont sauvé 62 chiens d’un abattoir clandestin de Yulin. Sans surprise, les boules de poils étaient destinées à être tuées durant le festival.

Crédit Photo : Becky Davis/AFP

Les militants espèrent que l’année 2020 sera la dernière pour le festival : « D'après ce que nous comprenons de nos conversations avec les vendeurs de viande, les dirigeants ont déclaré que la consommation de viande de chien ne serait plus autorisée à l’avenir », a confié Zhang Qianqian, une activiste présente sur place.

Cette dernière confie également que le nombre d'animaux semblait être plus faible cette année que pour les éditions précédentes. 

Crédit Photo : Reuters

Contrairement aux idées reçues, la plupart des Chinois ne mangent pas de chien et s’opposent à cette pratique jugée barbare.

D’ailleurs, Shenzen est devenue la première ville de l'empire du Milieu à interdire définitivement la production et la consommation de viande de chat et de chien

Source : Wamiz
Plus d'articles