Abandonnée depuis 36 ans, cette gigantesque demeure est plus grande que Buckingham Palace

Hamilton Place, surnommée la « maison fantôme du Sussex », est restée inachevée pendant 36 ans. En grande partie abandonnée et hantée selon certains, cette incroyable demeure près de Kent est plus grande que Buckingham Palace.

Crédit : Press Association

À voir aussi

Alors pourquoi ce bâtiment sensationnel est-il laissé à l'abandon dans un pays, l'Angleterre, qui prend habituellement très soin de ses plus beaux bâtiments ? Laissez-nous vous présenter Hamilton Place, le manoir impressionnant de 46 millions d’euros qui a commencé à prendre vie en 1985. Mais cette maison impressionnante n'est toujours qu'une énorme coquille vide, encore et toujours inachevée 36 ans après le début de son chantier.

Hamilton Place a été conçue pour le multimillionnaire britannique Nicholas van Hoogstraten, l'une des personnes les plus riches du Sussex. Elle a fait l'objet d'investissements considérables, bien que personne n'y ait jamais vécu. Mais malgré son ampleur, rien ne laisse présager de sa présence lorsque vous vous en approchez. Elle est cachée à l'écart d'une intersection sans prétention sur l'A22 au sud d'Uckfield dans l'East Sussex. De plus, la demeure est complètement masquée par une épaisse zone boisée.

Mais un sentiment de malaise est perceptible. Sur le portail est collé un panneau « High Cross Estate, Private Property, Keep Out » écrit en lettres capitales, rapporte SussexLive. Et comme si cela ne suffisait pas, de multiples autres panneaux avertissent de «tirs en cours», de «chiens en liberté» et de la présence de caméras de surveillance. Bref, vous l’aurez compris, le message est clair : n'essayez pas d'entrer. Il semble que peu de personnes l'aient fait, les photos les plus récentes ayant été prises par des drones et des photos plus anciennes ayant été prises sur le site, apparemment lorsque les travaux étaient encore en cours.

Crédit : Press Association

Ces dernières montrent un bâtiment sinistre, enveloppé d'échafaudages et de feuillages envahissants, avec des équipements de construction et d'autres objets éparpillés sur le terrain. Rares sont ceux qui sont entrés à l'intérieur, mais un journaliste qui l'a fait, en 2000, alors qu'on disait qu'il était à deux ans de son achèvement, a décrit un grand escalier central et un hall de réception, avec des cages d'ascenseur déjà installées et des balustrades et piliers en marbre.

Un éclairage de faible intensité avait été installé sur le toit, où devait se trouver un jardin, et il y avait de la place pour une fontaine en contrebas. Un étage entier devait accueillir la collection d'art de van Hoogstraten. Aujourd'hui, le toit en dôme du bâtiment principal s'élève toujours au-dessus de la cime des arbres et reste visible de loin depuis les maisons les plus proches du hameau de Palehouse Common.

Crédit : Press Association

Un domaine immense au cœur de multiples querelles

Van Hoogstraten, un criminel condamné qui a maintenant 75 ans et se fait appeler Nicholas von Hessen, est un natif du Sussex né à Shoreham qui possède des dizaines de propriétés dans la région. Il aurait commencé à gagner de l'argent en vendant des timbres à l'adolescence avant de se lancer dans l'immobilier et, à l'âge de 22 ans, il possédait 350 propriétés dans le seul Sussex.

Pendant le boom immobilier des années 1980, il a acquis plus de 2 000 propriétés et en a vendu 90 % dans les années 1990. Au cours des deux dernières décennies, il a été impliqué dans de nombreux litiges avec des voisins au sujet de son immense domaine, notamment en raison d'un sentier public qui le traverse et dont van Hoogstraten ne voulait pas qu'il soit utilisé.

Crédit : Press Association

Crédit : Press Association

Source : Mirror