Cette nuit, vous pourrez observer l'impressionnante comète Swan à l'oeil nu !

3 630partages

Avis aux astronomes en herbe, entre mi-mai et fin mai, il devrait être possible de faire une observation particulièrement grandiose ! En effet, la comète Swan (C/2020 F8), découverte le 11 avril dernier, pourrait bien offrir un spectacle unique, observable à l’oeil nu.

Crédit : NASA

Publicité

Dans l’hémisphère nord, celles et ceux qui le souhaitent peuvent l’observer avant le lever du soleil. Seule condition obligatoire : pouvoir accéder visuellement à un horizon dégagé en direction du nord-est.

Le bout de roche d’apparence brillante se déplace à une vitesse de 73 km/seconde. Bien que visible sans aucun instrument, grâce à une paire de jumelles, vous pourrez discerner son noyau de sa trainée lumineuse. De quoi ravir tous les passionnés du ciel, qui seront donc aux premières loges pour en prendre plein la vue, sans avoir besoin d’un télescope ou de matériel professionnel.

Crédit : Henry Throop

Selon les spécialistes, Swan (C/2020 F8) atteindra son orbite le plus proche du soleil autour du 27 mai prochain, point culminant de son activité. La comète sera alors à 64,5 millions de kilomètres de notre étoile, soit une distance équivalente à celle de Mercure avec l'astre solaire. Et pour que le show soit au rendez-vous il faut espérer que la comète reste entière et ne se fragmente pas, ou en tout cas le moins possible. Cela a malheureusement été le cas de la comète Atlas, qui elle est en train de perdre son éclat, pour finalement s’éteindre.

Depuis quelques jours, les témoignages d’astronomes amateurs et autres astrophotographes localisés dans l’hémisphère sud font état de plusieurs sursauts d’activité. Ils affirment que la longueur de la trainée qui suit Swan est impressionnante, comparable à une vingtaine de pleines lunes mises côte-à-côte. C’est une des conséquences de la rencontre entre le manteau glacé de la comète et les rayons du soleil.

Crédit : Paulo Lobao

Rappelons toutefois que ces astres furtifs sont imprévisibles et peuvent à tout moment se désagréger en poussière, rendant alors son observation impossible. Mais pour en avoir le cœur net, il faudra être debout avant le soleil et garder les yeux grands ouverts !

Source : The Daily Mail
Plus d'articles