Au Monténégro, il existe un championnat... de la flemmardise ! Envie de tenter votre chance ?

Par
9 271
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Voilà une nouvelle qui va ravir les flemmards du monde entier : au Monténégro, un championnat récompense les meilleurs glandeurs du monde !

Organisé proche à Donja Brezna, dans le nord du pays, ce concours unique en son genre a lieu chaque année aux alentours du 15 octobre. Ainsi, depuis cinq ans, les performances s’enchaînent. Eh oui, le mot d’ordre a beau être de ne rien faire, le niveau n’en demeure pas moins impressionnant. Les règles sont simples : les candidats ont pour mission de rester le plus longtemps possible allongés sur un matelas en mousse, fourni pour l’occasion.

@etnovillage

Sur sa page Facebook, Etno Village, le club de vacances qui organise la compétition explique : « Il faut rester allongé sans se lever, même pas pour aller aux toilettes. Mais il est autorisé de manger, de dormir, d’utiliser son ordinateur ou son smartphone. » Vous l’aurez compris, la principale difficulté est donc de résister à l’appel des WC.

À la clé, pour celui ou celle qui est le dernier à se lever, la somme de 200 euros. Et un dîner au restaurant pour deux pour le deuxième et le troisième. Mais tenez-vous bien, même si le concept à l’air facile, les records des années précédentes montrent que les plus grands flemmards du pays sont de véritables « athlètes ». Par exemple, en 2014, le vainqueur avait réussi à rester allongé sur son matelas pendant 33 heures et 30 minutes. Et l’année dernière, le champion avait tenu un peu plus de 37 heures avant de craquer ! Malheureusement, les organisateurs n’ayant pas encore annoncé sur les réseaux sociaux le score du gagnant de cette année, on ne peut pas savoir si le record a été battu.

@faltia

Alors, ça fait quoi de voir que dans certains pays, la flemmardise est reconnue comme un vrai talent ? Génial, non ?
La « Batmobile » d'un Youtubeur a été en partie détruite par une Renault Scenic
Source : 20 Minutes
Commentaires