Pour protester contre le paquet de cigarettes à 10 euros, les buralistes s'en prennent aux radars

Par
4 740
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Dans la nuit du jeudi 20 juillet au vendredi 21 juillet, 500 buralistes ont recouvert 430 radars automatiques partout en France ! Cette action a été menée dans le but de protester contre le projet annoncé par Edouard Philippe, d’augmenter le prix du paquet de cigarette à 10 euros. Celle-ci n’est pas la dernière puisque d’autres initiatives seront menées par la suite.

Les 430 radars visés ont donc été recouverts de sacs-poubelles, sur lesquels étaient collées des affiches de paquets de 10 euros avec différents slogans : « On leur fait les poches », « Non au paquet à 10 euros, clients spoliés, buraliste menacé » ou encore « Supprimer les buralistes ne fera pas baisser le tabagisme ».

Crédit photo : Les Buralistes / Facebook

Nous vous en parlions il y a quelques semaines, la ministre de la santé Agnès Buzyn désire augmenter le tarif du paquet de cigarette à 10 euros, et s’est fixée comme objectif d’avoir « La première génération sans tabac ». Les buralistes avaient alors longuement critiqué ce projet, qui aurait comme conséquence une augmentation de près de 40 % du prix des cigarettes, passant d’environ 7 euros à 10 euros.

Dans un communiqué publié ce vendredi sur Facebook, le président de la confédération des buralistes Pascal Montredon explique que leur opération a été réalisée de manière pacifique, sans aucune dégradation des radars, le principal objectif étant d’attirer l’attention sur leur situation : « Notre objectif était avant tout d’attirer l’attention du Gouvernement, du Parlement et de l’opinion publique ».

Crédit photo : Les Buralistes / Facebook

L'une des craintes des buralistes concerne la fuite des consommateurs vers d’autres pays et l’ouverture à d’autres alternatives : « Annoncer une augmentation du paquet de cigarette à 10 euros, juste avant les vacances, alors que nombre de nos concitoyens s’apprêtaient à partir à l’étranger, c’est donner un véritable coup de pouce aux achats frontaliers et au marché parallèle ».

En dehors de leur opposition à l’augmentation, ils demandent que des actions et sanctions soient prises aux frontières et dans les quartiers où les trafics sont les plus importants mais aussi qu'un moratoire sur la fiscalité du tabac soit mis en place !

Un spectacle d'ours organisé dans une ville des Hauts-de-France provoque la colère et l'indignation
Source : Les buralistes
Cigarette Radars
Commentaires