Coronavirus : confinement, report du second tour des municipales... Emmanuel Macron annonce des mesures plus strictes

4 130partages

La pandémie de coronavirus s’est largement accélérée ses derniers jours en France. Pour y faire face, le pays s’adapte et Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles mesures à l’occasion d’une allocution ce soir à 20h.

Après s’être adressé aux Français jeudi dernier, annonçant de nouvelles mesures comme la fermeture des écoles, Emmanuel Macron s’est de nouveau exprimer ce soir à 20h : « Le gouvernement a pris des dispositions fermes pour freiner la propagation du virus. Jamais la France n’avait dû prendre de telles décisions en temps de paix » souligne-t-il.

Déjà, entre-temps, Edouard Philippe s’était exprimé samedi soir, annonçant la fermeture des bars, des restaurants et autres commerces «non indispensables» dans la mise en place du stade 3 de l'épidémie de coronavirus.

Malgré un appel à une solidarité sans faille pour respecter ces mesures à l’échelle nationale, les images de nombreux Français se rassemblant dans les parcs ou sur les quais montrent que la gravité de la situation n’est pas forcément comprise par tous.

Ainsi, alors que la pandémie s’accélère, le gouvernement a décidé d’adopter des mesures encore plus strictes. Lors de son allocution, Emmanuel Macron à annoncé qu'à partir du mardi 17 mars, à 12h, tous les rassemblements sont désormais interdits, pendant 15 jours, précisant que toute infraction à ces règles sera sanctionnée.

« Dès demain midi, nos déplacements seront fortement réduits. Les réunions familiales ne seront plus permises. Seuls doivent demeurer les trajets nécessaires pour aller faire ses courses, avec discipline, pour se soigner, pour aller travailler quand le travail à distance n’est pas possible, pour aller faire des activités physiques sans contact ».

Également, si le premier tour des municipales s’est bien déroulé, il n’en sera pas de même du second tour qui est reporté. Une décision qui a fait l’objet d’un « accord unanime ». Sur le plan politique, toutes les réformes en cours sont suspendues, à commencer par la réforme des retraites.

Tout au long de son discours, Emmanuel Macron a répété cette phrase simple mais lourde de sens : « Nous sommes en guerre ! ».

Par ailleurs, les frontières à l’entrée de l’Union Européenne et de l’espace Schengen seront fermées pendant 30 jours.

Plus d'articles