Coronavirus : vers un confinement total du pays ?

3 882partages

Alors que le comportement de certains citoyens, qui ne respectent pas les consignes sanitaires, est pointé du doigt, le gouvernement pourrait décider de manière imminente de confiner le pays, afin de freiner la propagation de l'épidémie de Covid-19.

« Irresponsables », « égoïstes », « inconscients » ! L’attitude de certains Français, qui ont profité du soleil en se regroupant dans des parcs ou autres lieux de vie malgré les recommandations sanitaires liées au stade 3 de l’épidémie de coronavirus, a suscité l’indignation de bon nombre de leurs compatriotes ce dimanche.

Les images du parc des Buttes-Chaumont à Paris, où de nombreuses personnes s’étaient rassemblées faisant fi des règles de distanciation sociale, ont notamment provoqué, au mieux, l’incompréhension, au pire, la colère.

Ce non-respect des consignes, alors même que les médecins tirent la sonnette d’alarme, pourrait-il pousser le gouvernement à imposer un confinement total, comme c’est le cas en Italie par exemple ?

C’est désormais toute la question et le problème est pris très au sérieux par le gouvernement.

« Le virus est invisible, il circule vite et il menace la vie des gens »

Dès dimanche soir, dans la foulée d’un premier tour d’élections municipales marqué par un fort taux d’abstention, le ministre de la Santé Olivier Véran avait exhorté les Français à rester chez eux, pour éviter la propagation du virus.

« Nous sommes tous acteurs de la santé, les décisions que nous prenons au quotidien, la sortie que nous allons annuler, la soirée en famille ou le repas en famille que nous n’allons pas faire : tout cela est déterminant pour protéger la santé des Français (…) Le virus est invisible, il circule vite et il menace la vie des gens. Je conjure les Français qui nous regardent de respecter les mesures de restriction sociale », a-t-il ainsi lancé, le ton grave, sur le plateau de France 2.

Même son de cloche chez son collègue Jérôme Salomon (Directeur général de la Santé) qui affirme que la situation est « très inquiétante » et « se détériore très vite ». Craignant une « saturation » des hôpitaux, ce dernier a expliqué que le nombre de cas doublait « désormais tous les trois jours ».

« Je voudrais surtout que nos concitoyens se rendent compte qu’il y a des personnes qui sont malades, en réanimation et dont le pronostic vital est engagé, et ces personnes se chiffrent en centaines », a-t-il ainsi détaillé sur France Inter.

La situation est telle que le président Emmanuel Macron a prévu de prendre la parole de nouveau ce soir à 20h. Pour annoncer officiellement le confinement du pays ? L’hypothèse doit être désormais envisagée sérieusement par tous les Français. Le report du scrutin des municipales n'est pas non plus à exclure. Fallait-il maintenir ce premier tour ? Il apparaît évident aujourd’hui que cette décision n'était peut-être par la meilleure à prendre par les temps qui courent.

Pour rappel, le bilan de l’épidémie en France est passé ce dimanche à 127 morts et 5 423 cas avérés de contaminations, soit 36 morts et plus de 900 cas supplémentaires en seulement 24 heures.

Plus d'articles
À lire aussi