Coronavirus : la CNIL donne son feu vert pour le lancement de l'application StopCovid

3 170partages

StopCovid, l’application de tracking consacrée à la lutte contre l'épidémie de Covid-19, va bien être lancée. Détails.

Si son lancement fait toujours débat et pose encore de nombreuses questions quant aux risques de protection des données personnelles, l’application StopCovid, destinée au traçage des malades du coronavirus, va bien être mise en place.

La Commission nationale de l’informatique et des libertés vient en effet de donner son feu vert à ce projet gouvernemental controversé, qui n’a pas manqué d’alimenter les polémiques ces dernières semaines.

Crédit photo : capture d'écran internet

Disponible « dès ce week-end »

« Sous réserve du vote au Parlement, l’application pourrait être disponible dans les magasins d’application d’Apple et d’Android ce week-end », a ainsi annoncé Cédric O, secrétaire d’État au numérique.

Initialement prévue pour être disponible le 2 juin, cette application pour smartphone a été créée dans le but de permettre à tous ceux contaminés par le Covid-19 de prévenir les personnes qu’ils ont pu croiser durant la période d’incubation, afin que ces dernières puissent prendre leurs dispositions.

Un débat et un vote doivent encore être organisés à l’Assemblée nationale et au Sénat cette semaine, ce qui démontre que le projet est encore loin de faire l’unanimité au sein des parlementaires.

Il est d’ailleurs critiqué jusque dans les rangs de la majorité, en raison notamment des risques pour la vie privée des utilisateurs.

Dans son avis officiel publié ce mardi, la Cnil considère pourtant que l’application de la discorde respecte les différentes dispositions législatives relatives à la protection de la vie privée, tout en formulant des recommandations sur sa mise en service.

Selon un récent sondage réalisé pour la Fondation Jean Jaurès, plus d‘un Français sur 2 (53 %) se disent opposés à cette application de traçage.

Source : AFP
Plus d'articles
À lire aussi