Coronavirus : les États-Unis craignent une avalanche de nouveaux cas, l'UE rouvre ses frontières à 15 pays

2 472partages

Alors que plusieurs pays se déconfinent progressivement après avoir fait face, tant bien que mal, au pic épidémique de Covid-19, la vie reprend peu à peu son cours et l’on aurait presque tendance à croire que le pire est derrière nous. Le point sur la situation.

Le monde n’en a pas encore fini avec le coronavirus, loin de là, à commencer par les États-Unis qui constatent une résurgence du virus, redoutant une avalanche de nouveaux cas dans les jours à venir.

Avec 1 199 décès supplémentaires en 24 heures, la mortalité est par ailleurs repartie à la hausse outre-Atlantique, où le bilan fait état désormais de 127 322 morts liés au coronavirus. Ce qui fait des États-Unis le pays ayant, officiellement, payé le plus lourd tribut jusqu’à présent.

Membre le plus influent de la cellule de crise créée à Washington, le Docteur Anthony Fauci s’est fendu d’une déclaration qui n’incite guère à l’optimisme, reconnaissant que les autorités sanitaires américaines n’avaient « pas le contrôle total » sur la pandémie.

Crédit photo : Ivan Marc / Shutterstock

La pandémie de Covid-19 est « loin d’être finie »

« Je ne serais pas surpris si nous atteignions 100 000 nouveaux cas par jour, si on ne renverse pas la tendance », a poursuivi cet immunologiste réputé, à l’occasion d’une audition devant le Sénat.

Accompagné de deux autres médecins, l’intéressé a exhorté les Américains à porter des masques, tout en respectant les gestes barrières et la distanciation physique.

De son côté, l’OMS a tenu à rappeler que la pandémie était « loin d’être finie » et, au contraire, qu’elle s’accélérait alors que le monde vient de franchir les seuils symboliques des 500 000 morts et des 10 millions de cas.

La situation sanitaire s’empire également dans les Caraïbes mais aussi et surtout en Amérique latine, où le Brésil demeure le pays le plus touché avec 1,4 million de cas officiellement confirmés pour 59 594 morts.

La gestion controversée de la crise sanitaire par le président Jaïr Bolsonaro - qui n’a de cesse de contester les mesures de confinement décidées par les gouverneurs locaux - est au cœur des débats !

Enfin sur le Vieux continent, où des mesures de reconfinement ont été prises à l’échelle locale - en Grande-Bretagne (Leicester), en Allemagne (canton de Gütersloh) ou encore au Portugal dans certains quartiers de Lisbonne -, l’Union européenne a décidé de rouvrir ses frontières à 15 pays, dont la Chine sous certaines conditions.

Sont concernés, outre la Chine, l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay. Les États-Unis restent exclus de cette liste.

Source : AFP
Plus d'articles