Coronavirus : pas de preuves de vulnérabilité pour les femmes enceintes, ni de transmission à l'enfant

1 444partages

Lundi dernier, le quotidien britannique The Guardian a relayé une étude menée au Royaume-Uni. Cette dernière indique que les femmes enceintes ne peuvent pas transmettre le coronavirus à l’enfant pendant la grossesse.

Bonne nouvelle pour les femmes enceintes. Le Covid-19 est en train de souffler un vent de panique dans le monde. Le nombre de personnes infectées ne cesse d’augmenter et la mise en place de la quarantaine menace certains pays. Pourtant, parmi cette série de mauvaises nouvelles, une sort du lot. En effet, les femmes enceintes peuvent se rassurer. D’après les travaux de médecins britanniques, le virus ne se transmet pas à l’enfant pendant la grossesse. Les futures mamans ne présentent pas une plus grande fragilité devant le virus que le reste de la population.

 Coronavirus : pas de preuves de vulnérabilité pour les femmes enceintes, ni de transmission à l'enfant. Crédit Photo : Shutterstock / Demkat

Ces affirmations plutôt rassurantes sont le résultat d’une étude menée au Royaume-Uni par le Collège royal d'obstétriciens et de gynécologues, le Collège royal des sages-femmes et le Collège royal des pédiatres et de la santé des enfants. Afin de mener cette étude, les experts se sont appuyés sur des chiffres chinois tirés d’un rapport de l’Organisation mondiale de la Santé. Sur 147 femmes, 64 femmes sont contaminées, 82 femmes sont peut-être porteuses du virus et une femme est atteinte du virus mais ne présente aucun symptôme. À travers cet échantillon, les professionnels ont relevé 8% de situations graves et 1% de cas critiques.

La revue scientifique médicale The Lancet a également publié une étude dans laquelle les experts ont examiné le cas de neuf femmes enceintes à Wuhan, la ville où tout a commencé. Toutes les patientes ont accouché par césarienne. Parmi les nouveaux-nés, certains sont nés prématurés. Tous les enfants étaient en bonne santé. Aucune pneumonie sévère ou symptômes infectieux n'ont été détectés chez la mère et l’enfant. Et il n’y avait aucune trace du virus dans le lait maternel, dans le liquide amniotique ou dans le cordon ombilical.

 Une étude britannique affirme que les femmes enceintes ne peuvent pas transmettre le coronavirus à l'enfant. Crédit Photo : Shutterstock / funnyangel

D’après Russel Viner, président du Collège royal des pédiatres, il ne faut pas séparer la mère et l’enfant en cas de contamination. Il s’est confié au média The Guardian : « L’impact de cette séparation, même en tant que précaution, peut être important à la fois sur la mère et le bébé. Nous remettrons à plat cette recommandation quand nous aurons davantage d'éléments dans les semaines et les mois à venir ».

Edward Norris, président du Collège royal d'obstétriciens, indique « qu’il est probable que prochainement des femmes enceintes soient testées positives au coronavirus. Si les données sont pour le moment limitées, il est rassurant de voir qu'il n'existe pas de preuve d'une transmission du virus au bébé durant la grossesse ».

En France, le discours concernant les femmes enceintes se veut rassurant : « Nous sommes vigilants mais pas particulièrement inquiets pour les femmes enceintes. Les virus de la famille des coronavirus que l’on connaît ne sont pas tératogènes [n’induisent pas de malformations] et, jusqu’ici, il n’y a pas d’élément en faveur d’une transmission mère-enfant. », a révélé le professeur Yves Ville. Ce dernier dirige la maternité de l’hôpital Necker.  « La respiration est gênée en fin de grossesse, mais le SARS-CoV-2 n’entraîne pas d’infection respiratoire plus sévère que la grippe à ce moment de la grossesse », a poursuivi le médecin.

Pour rappel, en France, le dernier bilan du ministère de la santé fait état de 33 morts et 1784 personnes contaminées.

Source : BFM TV
Plus d'articles