Coronavirus : la NASA montre une image saisissante de la baisse de la pollution de l'air en Chine

43Kpartages

Des images satellites diffusées par la NASA démontrent une baisse importante de la pollution en Chine. Le coronavirus est à l’origine de la chute impressionnante du dioxyde d'azote dans l’air.

Depuis le début de l’épidémie en Chine, 56 millions de personnes doivent rester confinées à leur domicile. Cette mesure a pour objectif de ralentir la propagation du coronavirus. De ce fait, l’activité du pays est grandement impactée. Cela a entraîné une baisse du dioxyde d’azote émis par les voitures, les centrales électriques et les installations industrielles, comme le démontre la carte dévoilée par la NASA.

Crédit Photo: NASA

Entre la période du 1er janvier au 10 janvier et celle du 10 février au 25 février, la NASA, a comparé les niveaux de NO2. Sur la carte, nous remarquons que le taux de pollution a baissé pendant la mise en place de la quarantaine, notamment dans les régions de Pékin, du Hubei, de Shanghai, de Hong Kong, de Chongqing et de Chengdu. À Wuhan, berceau de l’épidémie, les satellites de surveillance de la pollution de la Nasa ont remarqué une baisse de la pollution de l’air. Du 10 au 25 février 2020, la Nasa a relevé des valeurs inférieures à 125 µmol/m2, alors qu'elles dépassaient 500 µmol/m2 l'année dernière. 

  Crédit Photo: NASA

De plus, la Nasa a fait la comparaison entre les niveaux de pollution au début de l’année 2019 et à la même période en 2020. Cette dernière a constaté une baisse de 10 à 30%. « C’est la première fois que je constate une baisse aussi spectaculaire sur une zone aussi large pour un événement spécifique, » explique une scientifique de l’agence spatiale américaine. En Chine, les scientifiques avaient observé une baisse de la pollution de l’air lors des Jeux Olympiques de 2008. Toutefois, les niveaux de pollution avaient rapidement augmenté une fois les Jeux terminés.

Pour rappel, le coronavirus a fait 3000 morts dans le monde entier. En France, deux personnes sont décédées depuis le début de l'épidémie. 

Source : LCI
Plus d'articles