Cet élu d'une petite commune offre 700 masques à ses habitants en renonçant à ses indemnités

11Kpartages

Thierry Dubosq, le « futur » maire de Subles, une commune située dans le Calvados, a créé un élan de solidarité autour de lui après avoir offert 700 masques aux habitants de sa commune après avoir renoncé à ses indemnités.

Il n’est pas encore maire, mais se met déjà au chevet de ses administrés. Thierry Dubosq, adjoint à la mairie de Subles, a été tête de liste aux dernières élections locales. Élu « futur » maire de la commune située dans le Calvados, il n’est pas resté derrière dans la lutte contre le coronavirus.

Pour apporter sa contribution, il a offert 700 masques en cédant ses indemnités et mobilisé ses troupes. « Nous étions un peu coincés. Notre commune est plutôt ouvrière. Tout le monde n'a peut-être pas les moyens d'acheter un masque pour toute la famille. Et nous, nous n'avions pas forcément le budget pour en offrir un à chacun », explique Thierry Dubosq auprès de France 3 Normandie.

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR 

Crédit image : EDM/FTV

C’est ainsi qu’il décide de puiser dans ses ressources personnelles pour financer la confection de masques pour ses habitants. Touchant près de 350 euros d’indemnités par mois, il s’est servi des celles des mois de mars, avril et mai pour acheter la matière première. La commune entière s'est jointe à lui pour la confection des masques. Certains ont apporté des ciseaux, les enfants ont aidé à découper les morceaux de tissu tandis que les parents et personnes âgés faisaient tourner la pédale de la machine. Pendant onze jours de travail sans répit, ils finissent par produire 700 masques « On voulait les avoir rapidement, en tout cas, avant le 11 mai », renseigne le maire sur France 3 Normandie.

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR

Pour s’assurer à ce que les masques soient aux normes d’usage, le futur « maire » de Subles a fait appel aux services de la blanchessire de Esat (Établissement et service d’aide par le travail) des Compagnons, située à Bayeux. Les 700 masques sont de ce fait nettoyés et emballés dans un sachet.

Pour faire la distribution des masques aux habitants, les élus de la commune ont fait des porte-à-porte dans les maisons pour aussi « recueillir des doléances ». Tous les habitants de la commune ont reçu un masque, même les enfants âgés entre 3, 6, 9 et 12 ans.

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR

En outre, il a organisé une journée espace vert  dequ'il a qualifié « convivial ». Après un sondage dans le village, « 82 % des habitants se sont dits prêts à participer à des travaux et des projets ». Cette commune présente un beau modèle de solidarité et de citoyenneté active qui fait dire à Thierry Dubosq : « C'est vrai, la société est très individualiste et là on a vu des gens faire connaissance et se parler. »

Plus d'articles