Covid-19 : réouverture des commerces, couvre-feu... le déconfinement progressif annoncé par Emmanuel Macron

2 919partages

Ce qu'il faut savoir de l'intervention d'Emmanuel Macron ce soir à la télévision. Le Président de la République à délivre un calendrier d'un déconfinement progressif, jusqu'à mi-janvier. Précisions. 

Près d’un mois après avoir décrété un reconfinement, suite à l’aggravation inquiétante de l’épidémie de Covid-19 sur le territoire, Emmanuel Macron s’est de nouveau adressé aux Français ce mardi à 20 heures.

Publicité

Capture d'écran

Lors de cette allocution télévisée, le chef de l’État a comme prévu annoncé un assouplissement du confinement, en raison de l’amélioration significative de la situation sanitaire, sans toutefois parler de déconfinement total. En effet, il a détaillé les contours d'un déconfinement très progressif en trois étapes, qui débutera le samedi 28 novembre.

Emmanuel Macron délivre un agenda pour le déconfinement

La première étape concerne, sans surprise, la réouverture des commerces, jusqu’alors considérés comme non-essentiels. Ces derniers seront autorisés à rouvrir à compter du samedi 28 novembre, et pourront rester ouverts jusqu'à 21h.

Cette mesure - que de très nombreux commerçants, à commencer par les libraires, réclamaient depuis des semaines - devrait ainsi permettre à certains de sortir (un peu) la tête de l’eau.

Autre allègement très attendu, le retour du public dans les lieux de culte. Emmanuel Macron a en effet annoncé que les cérémonies allaient de nouveau être autorisées et ce, dès ce week-end, avec un quota de 30 personnes maximum.

En outre, les activités extrascolaires en extérieur seront de nouveau autorisées et les activités physiques, ainsi que les promenades, pourront être réalisés dans un rayon de 20km et durant 3 heures maximum. Cependant, le confinement restera en vigueur, tout comme les attestations.

Ensuite, à partir du 15 décembre, si les objectifs sanitaires sont atteints, le déconfinement pourrait vraiment commencer sous plusieurs formes, avec notamment un couvre-feu instauré de 21h à 7h, à l'exception des 24 et 31 décembre. En revanche, tout rassemblement public resterait interdit. Passer les fêtes de fin d'année en famille et entre amis, en petit comité, sera donc d'usure. Les activités extrascolaires en intérieur seront autorisées, tandis que les cinémas, théâtres et musées pourront également réouvrir.

En revanche, cet assouplissement ne concerne pas les restaurants, bars et autres cafés, au grand dam des professionnels du secteur qui n’ont eu de cesse d’appeler le gouvernement à revenir sur sa décision de fermer ces établissements. Il leur faudra attendre jusqu'à la troisième étape, fixée au 20 janvier, à l'instar des salles de sport ou des discothèques. Les lycéens pourraient reprendre intégralement les cours en présentiel, et les universitaires devront, eux, attendre 15 jours de plus pour être fixés.

Enfin, Emmanuel Macron s'est exprimé sur le vaccin et il assure qu'il ne le rendra pas obligatoire. Il veillera à ce que les personnes les plus vulnérables pourront y avoir accès en premier.

Plus d'articles
À lire aussi