60% des Français ont transgressé au moins une fois les règles du reconfinement, selon un sondage

1 612partages

Un sondage de l'Ifop, en partenariat avec Consolab, pointe l'irrespect des règles du confinement chez une majorité de Français. Détails.

Si vous aussi, vous avez eu le sentiment que ce reconfinement était bien moins respecté qu’au printemps dernier, ceci n’est peut-être pas qu’une impression !

Si l’on en croit les chiffres d’un récent sondage, 60 % des Français auraient en effet transgressé les règles sanitaires au moins une fois, depuis que le gouvernement a choisi de reconfiner le territoire, le 30 octobre.

À titre de comparaison, ils n’étaient que 33 % lors du précédent confinement.

Trois Français sur cinq ont déjà enfreint les règles du reconfinement

Selon cette enquête réalisée par l’Ifop pour Consolab, 24 % des personnes interrogées ont ainsi utilisé des attestations de déplacement pour d’autres motifs que ceux indiqués sur le document et 17 % d’entre elles n’ont pas respecté la limite autorisée d’une heure.

En outre, environ deux Français sur dix n’ont pas hésité à braver les règles pour voir des membres de leur famille chez eux ou en dehors de leur domicile (23 %), ou ont continué de voir leurs amis (20 %).

Enfin, 9 % des personnes sondées déclarent avoir enfreint les règles pour retrouver un partenaire – ou potentiel partenaire – sexuel.

Interrogé par l’AFP, le directeur du pôle politique et actualité de l’Ifop, François Kraus estime que ces transgressions relèvent avant tout d’une forme d’insouciance, observable au sein d’une certaine frange de la jeunesse du pays.

« Le respect est moins strict, les craintes pour la santé moins fortes, notamment chez les jeunes », explique ainsi l’intéressé.

« Ce sentiment d’invulnérabilité chez une partie des jeunes, surtout ceux qui vivent seuls, fait qu’ils vont profiter de l’assouplissement général des règles pour continuer une sorte de sociabilité », précise-t-il encore.

Autre paramètre évoqué par l’enquête, l’impact du reconfinement sur le moral des Français. 28 % de ces derniers déclarent ainsi avoir un « mauvais moral », contre 20 % lors du précédent confinement.

Pour rappel, ils n’étaient « que » 16 % en novembre 2019, lorsque la pandémie de Covid-19 n’en était encore qu’à ses balbutiements et semblait loin de la France.

38 % des sondés déclarent par ailleurs souffrir de troubles du sommeil (44 % chez les femmes) depuis le début du reconfinement.

Selon François Kraus, ces aspects psychologiques s’expliquent par l’incertitude quant à la durée des restrictions sanitaires, car « on comprend que cela pourra peut-être altérer les fêtes et retrouvailles de fin d’année ».

L’hiver qui arrive - saison propice aux coups de blues et autres épisodes dépressifs - pèse également sur le moral des Français. Ainsi, 52 % d’entre eux affirment ressentir un fort sentiment de tristesse depuis l’annonce du reconfinement.

LES FRANÇAIS ET LE RECONFINEMENT : ENTRE DÉPRESSION ET TRANSGRESSION by Demotivateur on Scribd

Source : Consolab
Plus d'articles
À lire aussi