Dans cette épicerie, il est possible de faire ses courses pour 2 euros

Bouton whatsapp

À l’Université Bretagne occidentale, à Brest, cette épicerie solidaire permet aux étudiants les plus précaires de faire leurs courses pour 2 euros.

À Brest, dans le Finistère, l’Université Bretagne occidentale n’est pas une faculté comme les autres. Dans ses locaux se trouve l’épicerie solidaire Agoraé, qui permet aux étudiants qui ont peu de moyens financiers de faire leurs courses pour pas cher.

Crédit photo : Agoraé Brest

Dans cette épicerie, il est possible de faire ses courses pour 2 euros. Tout le nécessaire est disponible : on retrouve des légumes, des fruits, du lait ou encore du fromage. Pour se fournir, l’épicerie Agoraé dépend de la Banque alimentaire, où elle s’approvisionne.

« L’inflation n’a pas d’impact sur nos prix car ils sont fixes, à 10% du prix proposé sur le marché. Un produit à 1 euro en supermarché coûtera 10 centimes chez nous », a expliqué Thomas Bussart, l’un des étudiants qui gère l’Agoraé.

Une épicerie solidaire pour les étudiants précaires

Pour avoir accès à l’épicerie, les étudiants sont sélectionnés selon leurs ressources. Une fois sur place, ils ont un budget limité qu’ils peuvent dépenser. Tous les soirs, les bénéficiaires font la queue devant un petit local de l’université où se trouve l’épicerie. Dans cette petite pièce, les étudiants entrent par deux ou trois pour se servir. À Brest, 386 étudiants sont bénéficiaires de l’épicerie de l’université.

« C’est trois fois plus qu’avant le Covid, a affirmé Baptiste Le Masson, président de la Fédé B, une organisation qui rassemble les associations étudiantes de Bretagne occidentale. On n’a pas encore atteint ce chiffre car on doit encore traiter des dossiers mais on compte déjà plus d’adhérents cette année que l’an dernier à la même époque. »

Crédit photo : Agoraé Brest

En plus de l’épicerie solidaire, l’association Agoraé souhaite rendre la culture accessible aux étudiants précaires. Pour cela, un espace devrait ouvrir dans les prochains mois au centre-ville de Brest, où les jeunes pourront avoir accès à des cours de couture et de langue des signes, et pourront jouer à des jeux de société ou participer à des ateliers.

Source : Ouest France
Bouton whatsapp