À Mantes-la-Jolie, ce généreux restaurateur offre gratuitement des repas aux étudiants dans le besoin

4 630partages

Coup de projecteur aujourd'hui sur la très belle initiative d'un restaurateur des Yvelines.

La précarité étudiante est un fléau qui s’enracine et, pour ne rien arranger, la crise sanitaire que l’on traverse depuis près d’un an n’a pas épargné les milieux estudiantins.

À voir aussi

Nombreux sont ceux qui - outre la détresse psychologique que le confinement a pu provoquer, ont de plus en plus de mal à joindre les deux bouts en cette période si particulière.

Une situation dramatique que n’accepte pas Brahim Bourkia !

Ce jeune restaurateur, implanté à Mantes-la-Jolie, a ainsi décidé d’offrir des repas gratuits aux étudiants dans le besoin.

À L’étoile de Fès, Brahim Bourkia offre des repas gratuits aux étudiants les plus démunis 

Après avoir vu une séquence télévisée dans laquelle le président Macron échangeait avec des étudiants en difficulté, le gérant de L’étoile de Fès (situé sur l’avenue Géo-André) n’a en effet pas hésité à faire preuve de générosité, en lançant un appel très relayé sur les réseaux sociaux.

«Ça peut arriver de ne pas avoir d’argent. Alors, j’offre un cheese ou un tacos, avec des frites et une boisson aux jeunes qui n’ont pas de quoi s’acheter un repas. Nous, ça ne va pas nous coûter bien cher et eux, ça leur fera plaisir. On ne peut pas imaginer que des jeunes se suicident parce qu’ils n’ont pas à manger», a-t-il expliqué au site Actu.fr.

Mais l'intéressé ne s'arrête pas là puisqu’il a lancé, voilà deux ans, le «cheeseburger suspendu», calqué sur le modèle des "cafés suspendus", souvent pratiqués dans les brasseries et autres boulangeries.

Ce principe solidaire est simple et repose sur la générosité des clients qui, en passant commande, peuvent rajouter un burger en plus, lequel sera offert à une personne dans le besoin.

Grâce à cette initiative, Brahim peut ainsi distribuer une dizaine de sandwichs par mois à l’Association Mantes solidaire qui organise des maraudes régulières.

Source : Actu.fr