Pour une étude, le CHRU de Nancy cherche des volontaires fumant plus de 7 joints par semaine

3 029partages

Pour une étude médicale, le CHRU de Nancy cherche des fumeurs de cannabis régu­liers pour tester l’ef­fi­ca­cité de la médi­ta­tion de pleine conscience.

Crédit Photo : Dmytro Tyshchenko / Shutterstock

Se débarrasser d’une addiction n’est pas un exercice facile. Chaque jour, de nombreuses personnes tentent de mettre fin à leur dépendance, en vain.

Une addiction peut apparaître sous différentes formes : l’alcool, le tabac, le café ou encore le cannabis. L’addiction au cannabis intéresse particulièrement l’hôpital de Nancy (Meurthe-et-Moselle).

Les volontaires doivent fumer plus de 7 joints par semaine

Dans le cadre d’une étude ayant pour but de mettre fin à l’addiction au cannabis, le CHRU de Nancy cherche actuellement des fumeurs réguliers de joints.

Les missions des volontaires ? Arrêter de consommer du cannabis et aider les médecins à mieux comprendre les mécanismes de sevrage.

Crédit Photo : Pe3k / Shutterstock

Dans un communiqué publié le 28 juillet, l’hôpital a publié son annonce (un peu particulière) : « Vous avez entre 18 et 55 ans, vous consommez plus de 7 joints par semaine, vous souhaitez une aide à l’arrêt de votre consommation de cannabis ? »

Cette dernière session d'appel à volontaires devrait permettre « d'affiner les résultats » de son étude Mac Beth.

Le « Mindfulness » : une méthode efficace ?

Pour aider les participants à stopper leur addiction au cannabis, les médecins vont utiliser la méditation de pleine conscience (Mindfulness en anglais).

Selon l’association pour le Développement de la Mindfulness, la pleine conscience est « la conscience qui se manifeste lorsque l'on porte attention intentionnellement et de manière non jugeante sur l'expérience du moment présent ».

Les médecins du CHRU de Nancy comptent confronter cette technique à un programme de suivi addictologique classique.

Pendant deux mois, les volontaires intégrés au groupe « Mindfulness » devront suivre un programme rythmé par deux heures hebdomadaires de méditation, dirigé par le Dr François Bourgognon, psychiatre et psychothérapeute spécialisé dans la méditation de pleine conscience.

Crédit Photo : guruXOX / Shutterstock

À travers son étude, l’hôpital de Nancy ambitionne de tester l’efficacité du « Mindfulness » sur les personnes victimes d’addiction au cannabis :

« La méditation de pleine conscience est une technique simple qui peut être enseignée aux personnes victimes d’addictions afin qu’elles puissent l’utiliser seules à domicile. Testée avec succès dans plusieurs types d’addictions, son efficacité sur l’usage du cannabis est encore mal connue », explique le CHRU de Nancy.

En 2018, l’hôpital avait déjà lancé un appel similaire, renouvelé le 28 juillet dernier.

Pour rappel, l’étude Mac Beth est l’une des premières au monde à utiliser la méditation pleine conscience comme technique contre l'addiction.

Source : Cnews
Plus d'articles