Déforestation : le chef indigène Raoni Metuktire en visite en Europe pour la sauvegarde de l'Amazonie

Par
2 873
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Le chef indigène brésilien Raoni est actuellement en visite en Europe pour poursuivre la lutte contre la déforestation. Le combat de toute une vie !

Les traits sont tirés, le visage a bien vieilli mais la détermination, elle, est intacte ! Reconnaissable à son célèbre labret, cet ornement traditionnel des grands guerriers qui lui perce la lèvre inférieure, le chef Raoni Metuktire n’abdique pas et poursuit sans relâche son combat pour la sauvegarde de l’Amazonie.

Malgré ses 87 ans (une incertitude demeure quant à sa réelle date de naissance), celui qui fut jadis le cacique Cayapo continue en effet d’incarner aux yeux des siens la figure emblématique de la lutte contre la déforestation.

Le chef indigène Raoni Metuktire. Crédit photo : Gero Rodriguez / Shutterstock

Un sacerdoce qui le pousse aujourd’hui - à un âge avancé où d’autres auraient renoncé - à repartir en croisade pour faire entendre la voix de son peuple et de toutes les tribus indigènes.

Recueillir des fonds destinés à protéger la réserve naturelle de Xingu

Une énième campagne de sensibilisation qui l’a mené ce dimanche à Paris, point de départ d’une nouvelle tournée de trois semaines en Europe au cours de laquelle il doit rencontrer des chefs d’États et autres célébrités.

Le chef Raoni entend profiter de son rôle d’ambassadeur et de l’aura internationale dont il jouit depuis des décennies - grâce notamment au soutien de nombreuses personnalités comme le chanteur Sting - pour recueillir des fonds destinés à protéger la réserve naturelle de Xingu.

Située au Nord-Est du Mato Grosso, au coeur de l’Amazonie brésilienne, cette région abrite plusieurs communautés autochtones dont l’existence est directement menacée par la déforestation et le développement des industries agroalimentaires.

Accompagné de trois autres chefs indigènes, Raoni rencontrera dans un premier temps Emmanuel Macron et François de Rugy, avant de se rendre en Belgique, en Suisse, au Luxembourg, à Monaco, en Italie. Sa tournée s’achèvera au Vatican où il doit rencontrer le pape François.

Selon l'association française « Forêt Vierge », dont le chef Raoni est le président honoraire, l’objectif est de récolter un million d’euros qui servirait à consolider les frontières de la réserve Xingu, tout en permettant d’acheter du matériel technique pour surveiller la zone.

Pour rappel, la déforestation, qui avait baissé de manière significative en Amazonie entre 2004 et 2012, est repartie à la hausse en janvier dernier (+ 54 % par rapport à janvier 2018, selon l’ONG Imazon), date à laquelle le nouveau président brésilien Jaïr Bolsonaro - favorable à l’exploitation des ressources amazoniennes - a pris ses fonctions.

Des grands-parents célèbrent leur 60e anniversaire de mariage avec de sublimes photos de mariages réalisées par leur petite-fille
Amazonie Déforestation Brésil Jair Bolsonaro
Commentaires