Plus de 350 éléphants retrouvés morts dans des circonstances mystérieuses au Botswana

13Kpartages

Au Botswana, plus de 350 éléphants ont mystérieusement perdu la vie en l’espace de quelques semaines. Les scientifiques présents sur place parlent d’un « désastre pour la préservation de l’espèce ».

Crédit Photo : Supplied

Fin mai, 169 pachydermes ont été retrouvés morts dans le delta de la rivière Okavango (nord). Depuis, le chiffre a presque doublé de manière inquiétante avec la mort de plus 350 éléphants.

Un scientifique exclut la piste du braconnage

D’après les sources locales, les cadavres des éléphants ont été retrouvés près de points d’eau. Pour le moment, nous ignorons les raisons de ces décès car le gouvernement du Botswana « n’a pas encore analysé les échantillons prélevés », écrit The Guardian.

Crédit Photo : Supplied

Niall McCann, biologiste et représentant d’une association de protection des animaux, exclut la piste de l’empoisonnement au cyanure, méthode utilisée par les braconniers.

En octobre 2019, le Botswana avait signalé le décès de plus d'une centaine d'éléphants, provoqué par une épidémie d'anthrax. Mais Niall McCann est formel : cette fois-ci, la mort soudaine des 350 pachydermes des deux sexes et de tous âges est due à autre chose.

Les vétérinaires évoquent les pistes d’un agent pathogène inconnu ou d’un empoisonnement, qui attaquerait le système nerveux des mammifères.

« Si vous regardez les carcasses des éléphants, certaines d'entre elles sont tombées directement sur leur visage, indiquant que les mammifères sont morts très rapidement. D'autres meurent évidemment plus lentement, comme ceux qui se promènent », a confié la scientifique au quotidien Britannique.

Crédit Photo : Supplied

Visiblement très en colère, Niall McCann pointe du doigt l’inefficacité du gouvernement face à cette situation dramatique. D’après ses dires, le retard dans les analyses des échantillons « est représentatif d’un pays qui est en train d’échouer dans sa mission de protection de sa ressource la plus précieuse ». Malheureusement, cette hécatombe risque de s’intensifier au cours des prochaines semaines. En effet, plusieurs éléphants semblent en très mauvaise santé.

Crédit Photo : Supplied

Pour rappel, le Botswana abrite sur son territoire de la plus grande population d'éléphants au monde. Mais leur espèce est menacée par la chasse, toujours autorisée dans le pays d’Afrique australe.

Source : Daily Mail
Plus d'articles