Des sangliers ont sauvé deux de leurs congénères bloqués dans une cage, un comportement jamais vu

En République tchèque, des scientifiques ont observé une situation jamais vue : un groupe de sangliers sauvages est venu en aide à deux marcassins, pris au piège dans une cage.

Crédit photo : Pixabay

Dans une réserve naturelle, en République tchèque, des sangliers sont souvent capturés par des scientifiques qui étudient la peste porcine africaine. Pour piéger les sangliers, les chercheurs disposent des cages contenant du maïs, pour appâter les mammifères. Quand l’animal est à l’intérieur de la cage, celle-ci se referme et le sanglier est piégé.

Une fois que les scientifiques ont récupéré les sangliers, ils leur posent un marqueur au niveau de l’oreille et un collier GPS, avant de les relâcher dans la nature.

Des sangliers en mission sauvetage

Il y a maintenant un an, deux jeunes sangliers ont été pris au piège dans l’une de ces cages. Ils sont restés bloqués pendant deux heures et demi, pendant lesquelles ils ont tenté de se libérer en courant dans la cage et en la chargeant, en vain.

Cependant, ils ont pu compter sur l’aide d’un groupe de huit sangliers sauvages, qui est intervenu pour les libérer. La scène a été immortalisée grâce à des pièges photographiques posés non loin, qui ont pris des photos automatiquement dès qu’ils ont capté du mouvement.

Crédit photo : Scientific Reports

Cet événement a été relaté dans une étude parue dans la revue Scientific Reports et publiée en août dernier. Le groupe de sangliers à l’origine du sauvetage était dirigé par une femelle. Selon les scientifiques qui ont rédigé l’étude, il se pourrait qu’elle soit la mère des deux marcassins piégés.

Quand le groupe de sangliers est arrivé sur place, il a commencé par regarder attentivement la cage. Les sangliers se sont ensuite écartés pour que la femelle puisse charger le piège, et détruire les rondins qui le maintenaient fermé.

« D’après la séquence photo, il semble que la femelle a commencé son sauvetage immédiatement après être arrivée avec son groupe sur le site, et le groupe est immédiatement parti après que les sangliers piégés ont été libérés », ont déclaré les scientifiques dans leur étude.

Après une demi-heure d’efforts, les rondins ont finalement cédé et les sangliers ont été libérés.

Les sangliers font preuve d’empathie

Quand la femelle sanglier a commencé à charger la cage, son poil s’est hérissé. D’après les scientifiques, cela prouve qu’elle a fait preuve d’empathie et qu’elle a ressenti le stress des sangliers piégés dans la cage. « Il s’agit d’un signe de détresse indiquant un état émotionnel empathique correspondant ou reflétant les victimes », ont affirmé les chercheurs.

Crédit photo : Pixabay

D’autres animaux ont déjà montré qu’ils étaient capables d’organiser des missions sauvetage, comme le chien, la fourmi ou encore le rat. C’est cependant la première fois qu’un tel comportement est observé chez les sangliers.

« La totalité du sauvetage a été rapide et les comportements particuliers étaient complexes et précisément ciblés, suggérant des tendances pro sociales profondes et des capacités exceptionnelles à résoudre les problèmes chez le sanglier. Avec nos observations, nous espérons faciliter la recherche sur les capacités empathiques et cognitives du sanglier, en particulier les motivateurs du comportement de sauvetage et le rôle possible des indices de familiarité, de sexe et de stress », ont affirmé les scientifiques.

Ainsi, selon l’étude, les sangliers sauvages ont réussi à faire preuve d’empathie et ont ressenti le stress de leurs congénères, raison pour laquelle ils les ont libérés.

Source : Géo