Grâce à cet appareil inventé par des scientifiques canadiens, l'alcool peut désormais être évacué du corps humain

4 793partages

Avis aux gros buveurs adeptes de la gueule de bois ! Des scientifiques canadiens de l’université Health Network de Toronto ont mis au point appareil révolutionnaire capable d’évacuer l’alcool de l’organisme humain.

Crédit : University Health Network

Publicité

Baptisé « Clear Mate », le dispositif a été conçu pour permettre aux personnes alcoolisées d’hyperventiler en toute sécurité, sans risque d’évanouissement. Pendant de longs mois, une équipe de chercheurs a testé ce nouvel appareil sur de nombreux volontaires et les résultats sont tout simplement bluffants. En effet, grâce au ClearMate, le corps de chaque participant a pu expulser l’alcool trois fois plus rapidement que la normale. Ce système d’élimination à une vitesse record, une première mondiale en la matière, devrait permettre d’aller encore plus loin dans les prochaines années.

Naturellement, l’alcool est décomposé en passant par le foie. En revanche, ce que l’on sait moins, c’est que les poumons peuvent également jouer un rôle important dans son évacuation. Lorsque le sang est saturé, le corps humain lui permet d’atteindre les poumons afin d’être réapprovisionné en oxygène et d’expulser une partie de l’alcool (et du dioxyde de carbone) présent dans l’organisme. Cette méthode peut être accélérée en utilisant l’hyperventilation, c’est-à-dire le fait de respirer rapidement. Mais il y a un problème. Jusqu’à aujourd’hui, une personne qui mettait en application cette action perdait trop de dioxyde de carbone et s’exposait largement à une perte de connaissance.

Crédit : University Health Network

Un masque pour hyperventiler en continu

En travaillant sur le projet ClearMate, Joseph A. Fischer, scientifique membre du Toronto General Hospital Research Institute (TGHRI), s’est donc attaché à lutter contre cette fuite de dioxyde de carbone qui empêche l’être humain d’hyperventiler en continu. Pour cela, il a eu l’idée de faire respirer le patient dans un masque connecté à un réservoir d’oxy­gène et de dioxyde de carbone. L’intérêt ? Déclencher l’hyperventilation tout en renvoyant suffi­sam­ment de dioxyde de carbone pour ne pas que le patient s’éva­nouisse et ainsi évacuer de grandes quantités d’alcool sans complication. « À chaque respi­ra­tion, le dispo­si­tif est conçu pour permettre à la quan­tité normale de dioxyde de carbone de s’échap­per et tout excès est renvoyé lors de la respi­ra­tion suivante » a expliqué Joseph A. Fischer à nos confrères de Gizmodo.

Crédit :University Health Network

Crédit : University Health Network

Génial n’est-ce pas ?

Source : Gizmodo
Plus d'articles