Désormais interdite par la justice européenne, la chasse à la glu devrait disparaître en France

2 069partages

Bonne nouvelle pour les associations, la pratique très controversée de la chasse à la glu a été jugée dangereuse pour les oiseaux par l'UE. Un verdict qui devrait inciter la France à l’interdire définitivement.

La Cour de justice de l’Union européenne a tranché !

Selon l’institution juridique, la chasse à la glu cause un dommage « irrémédiable » à tous les oiseaux capturés de la sorte.

Une décision en forme de victoire pour les associations de défense des animaux, ouvrant ainsi la voie à une interdiction pure et simple de cette pratique quelque peu barbare sur le territoire français.

La France était jusqu’alors le dernier pays européen à autoriser la chasse à la glu, dans cinq départements seulement (Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var et Vaucluse).

La chasse à la glu cause un dommage « irrémédiable » aux oiseaux capturés, selon la Cour de justice européenne

Le 17 août dernier déjà, le président de la République Emmanuel Macron avait fait le choix de l’interdire, mais uniquement pour les grives et les merles, en attendant une décision européenne qui a donc été entérinée ce mercredi.

« Un État membre ne peut pas autoriser une méthode de capture d’oiseaux entraînant des prises accessoires dès lors qu’elles sont susceptibles de causer aux espèces concernées des dommages autres que négligeables », a ainsi estimé la Cour de justice dans un communiqué.

« En dépit d’un nettoyage, les oiseaux capturés subissent un dommage irrémédiable, les gluaux étant par nature susceptibles d’endommager le plumage des oiseaux capturés », a poursuivi l’institution, laquelle a par ailleurs rejeté l’argument culturel, avancé par certains, car elle considère que « le maintien d’activités traditionnelles ne saurait constituer une dérogation autonome au régime de protection ».

Cette décision de la Cour de justice a été saluée par la Ligue de protection des Oiseaux (LPO) qui parle d’une « grande victoire » et de « l'aboutissement d'un long combat ».

Source : AFP