Dordogne : faute de dentiste disponible, il parcourt 300 kilomètres pour soigner son fils qui souffre d'une rage de dents

1 805partages

Jean-Luc Boucher, habitant en Dordogne, a parcouru 300 kilomètres pour emmener son fils victime d'une rage de dents chez le dentiste.

Jean-Luc Boucher vit à Bergerac, en Dordogne. En milieu de semaine, son fils de onze ans a commencé à se plaindre d'une douleur aux dents. Pour l'aider, son père a cherché à joindre un dentiste.

Malheureusement, aucun professionnel n'a été en mesure lui accorder un rendez-vous près de chez lui, faute de places disponibles. L'enfant a continué d'avoir mal et les douleurs se sont intensifiés le dimanche, quelques jours après l'apparition des premiers symptômes. 

Crédit photo : Unsplash

300 kilomètres de route 

Au total, le père de famille a passé plus de 55 appels pour trouver un dentiste disponible, sans succès. Finalement, Jean-Luc Boucher a appelé le Samu, qui a conseillé deux autres praticiens. Les tentatives de prise de rendez-vous ont été un échec jusqu'à ce que l'homme demande dans une clinique près de Bordeaux, dans le département voisin.

De Dordogne, Jean-Luc Boucher s'est donc rendu à Pessac. Pour soigner son fils, il a parcouru 300 kilomètres et a passé 2h30 dans sa voiture. Cette situation exceptionnelle est causée par la forte demande depuis la fin du confinement.

« Nous avons alors pris notre voiture pour faire 2h30 de route et près de 300 km aller-retour, affirme Jean-Luc Boucher. Il serait souhaitable de créer un service de dentiste de garde en milieu hospitalier ».

Pour exprimer son mécontentement, le père de famille a publié plusieurs vidéos sur son compte Facebook, où il a raconté son histoire. Il a été soutenu par de nombreux internautes qui ont été touchés par les problèmes de santé de son fils et ses difficultés à obtenir un rendez-vous chez le dentiste.

Source : France Bleu
Plus d'articles
À lire aussi